Le brief politique, France info

Pour les Républicains, la réforme des retraites va augmenter le nombre de régimes spéciaux au lieu de les supprimer

Les républicains dénoncent le nombre exponentiel de régimes spéciaux créés par la réforme du gouvernement. D'après leurs calculs, on va passer de 42 à plus de 60 régimes différents selon l'âge et le métier de chacun.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo de l\'Assurance-Retraite photographié, le 22 mars 2019, au Crès (Hérault).  
Le logo de l'Assurance-Retraite photographié, le 22 mars 2019, au Crès (Hérault).   (PASCAL GUYOT / AFP)

Le spécialiste des finances chez des Républicains parle d’une "vaste escroquerie". Le député Gilles Carrez a fait les comptes et il affirme qu’avec la réforme des retraites, on va passer de 42 à plus de 60 régimes spéciaux, alors que l'objectif du gouvernement était de les supprimer pour mettre en place un régime universel.

Gilles Carrez compte les trois systèmes du régime général pour ceux qui sont nés avant 1975, ceux qui sont nés entre 1975 et 2004 et ceux qui arriveront sur le marché du travail en 2022 au moment de la bascule vers le régime universel.

Il y a aussi les différents régimes à la SNCF : pour les roulants, les contractuels et ceux qui sont nés en 1980 ou en 1985. Les policiers et les chauffeurs routiers vont, eux, conserver leurs régimes spéciaux. La liste continue encore et on aboutit à une soixantaine de régimes différents d’après les calculs du député. Le numéro 2 des Républicains Guillaume Peltier veut lancer une opération de communication sur ce thème dans les jours qui viennent.

Le logo de l\'Assurance-Retraite photographié, le 22 mars 2019, au Crès (Hérault).  
Le logo de l'Assurance-Retraite photographié, le 22 mars 2019, au Crès (Hérault).   (PASCAL GUYOT / AFP)