Le brief politique , France info

Les Républicains encore divisés après l'invitation d'Edouard Philippe à tous les eurodéputés

Le Premier ministre a convié vendredi matin les eurodéputés français fraîchement élus ou réélus. Une rencontre qui divise au sein des partis.

Devant le siège des Républicains.
Devant le siège des Républicains. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Le Premier ministre Édouard Philippe convie vendredi 7 juin les 79 eurodéputés français fraîchement élus ou réélus. Toutes les partis politiques sont invités et l'objectif est de présenter les priorités de la France pour le gouvernement et écouter leurs propositions.

Pour certains partis, c'est simple : les écologistes boycottent, tout comme les Insoumis. Pas question de servir de faire-valoir ou de recevoir une leçon du professeur Philippe. Quant aux élus du Rassemblement national, ils s'y rendront "par courtoisie républicaine", tout en prévenant que "si c'est pour écouter la messe, sans pouvoir parler, ils claqueront la porte".

"De la pure communication"

Pour d'autres, c'est plus compliqué. Chez Les Républicains, cinq députés seront présents et trois absents. Parmi les présents : François-Xavier Bellamy, tête de liste aux européennes, sa numéro deux Agnès Evren et Geoffroy Didier. Concernant les absents, trois sortants sèchent le rendez-vous : Nadine Morano, Brice Hortefeux, Arnaud Danjean. L'un des participants justifie sa participation : "J'y vais, mais c'est de la pure communication". Pour cet élu, Amélie de Montchalin, la secrétaire d'Etat aux Affaires européennes "a été maladroite en parlant 'd'équipe de France du Parlement européen', c'était le meilleur moyen de faire fuir certains élus".

Devant le siège des Républicains.
Devant le siège des Républicains. (JACQUES DEMARTHON / AFP)