Le brief politique, France info

Le brief politique. Vot'action : une réussite qui n'est pas partagée par tous

Si les syndicats de cheminots sortent renforcés par le résultat de 94,97% lors de leur vot’action, pour certains, il s'agit d'un simulacre lors duquel "il n'y avait même pas de vote à bulletin secret", selon le député LREM Laurent Saint-Martin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une  vot\'action en gare de Lille-Flandres (Nord), le 14 mai 2018.
Une  vot'action en gare de Lille-Flandres (Nord), le 14 mai 2018. (MAXPPP)

Les cheminots ont dit non à la réforme de la SNCF à près de 95%. Malgré une participation de près de 61% des salariés de la compagnie ferroviaire, certains contestent les modalités de cette vot’action. Le député La République en marche Laurent Saint-Martin parle même d’un "simulacre de vote" et cela "complètement grotesque". Pour l'élu, "on peut parler un tout petit peu de la forme. Il n'y avait même pas de vote à bulletin secret. Il fallait venir et cocher une case devant tout le monde. Enfin, plus c'est gros plus ça passe". Le score sans appel de 94,97% est évident selon Laurent Saint-Martin "puisque tous ceux qui sont d'accord sont venus voter. Cela ne représente absolument rien". Les syndicats, quant à eux, se rendront à Matignon vendredi pour une nouvelle rencontre avec le Premier ministre alors qu'ils n’ont mobilisé que 14% de grévistes mercredi.

La note du brief

La note du jour est un 2 sur 20 pour Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France insoumise est visé par une demande de levée d’immunité parlementaire. Il est poursuivi pour diffamation et il a invoqué l’immunité dont il bénéficie en tant que député pour sécher les convocations du juge. Or, il se trouve que les Insoumis se sont prononcés contre l’immunité du président de la République et des parlementaires…

Une  vot\'action en gare de Lille-Flandres (Nord), le 14 mai 2018.
Une  vot'action en gare de Lille-Flandres (Nord), le 14 mai 2018. (MAXPPP)