Le brief politique, France info

Le brief politique. Primaire à droite : des parlementaires en "casques bleus" réservent leur choix

À un mois du premier tour de la primaire de la droite le 20 novembre, des parlementaires n'ont toujours pas fait leur choix. Ils tiennent à leur neutralité. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Beaucoup de parlementaires n\'ont toujours pas fait leur choix, à un mois du premier tour de la primaire de la droite
Beaucoup de parlementaires n'ont toujours pas fait leur choix, à un mois du premier tour de la primaire de la droite (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

À l'approche du premier tour de la primaire de la droite le 20 novembre, beaucoup de parlementaires n'ont pas tranché. Ils tiennent à rester neutres. Ce sont un peu les casques bleus de cette primaire entre sept candidats. Des députés, des sénateurs, des eurodéputés préfèrent peser sur le débat et veiller à son bon déroulement.

Des parlementaires "casques bleus"

Échaudés en début de quinquennat par la guerre entre Jean-François Copé et François Fillon, des parlementaires soignent leur neutralité. Ils veulent attendre avant de prendre position. Le député du parti Les Républicains (LR) de Lozère, Pierre Morel-A-L'Huissier, a pris la tête d'un petit groupe de pression. "Il s'agit de rappeler que l'on aura besoin de tout le monde et que, peut-être, des personnes neutres, seront utiles", déclare le député. L'élu ajoute avec humour : "Je trouve que j'ai beaucoup de charme à l'heure actuelle vis à vis de la classe politique et c'est assez sympathique."

La note du brief 

C'est un 15/20 pour Alain Juppé qui était en meeting mercredi 19 octobre à Rennes. La bonne note salue son honnêteté, son sens de l'autocritique face à sa difficulté à faire se lever les foules avec ses discours politiques. "Mes chers amis", déclare-t-il à la tribune, "ce n'était pas un discours folichon. J'ai parlé de questions sérieuses qui conditionnent l'avenir de notre pays. Je l'ai fait à ma manière..."  

"On n'attend pas d'un président de la République qu'il vous fasse marrer", a récemment déclaré Alain Juppé. C'est une promesse qu'il semble tout à fait capable de tenir.

Beaucoup de parlementaires n\'ont toujours pas fait leur choix, à un mois du premier tour de la primaire de la droite
Beaucoup de parlementaires n'ont toujours pas fait leur choix, à un mois du premier tour de la primaire de la droite (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)