Le brief politique, France info

Le brief politique. Macron déploie les grands moyens pour arriver en tête au premier tour

Emmanuel Macron dévoile ce jeudi son programme. Distribution massive de son livret-programme, élus envoyés sur le terrain : pour arriver en tête du premier tour de l'élection présidentielle, le candidat d'En Marche ! déploie les grands moyens.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron au Salon de l\'agriculture mercredi 1er mars 2017.
Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture mercredi 1er mars 2017. (CITIZENSIDE/SERGE TENANI / CITIZENSIDE)

Emmanuel Macron dévoile son projet ce jeudi 2 mars et dira tout lors d’une conférence de presse dans la matinée. Déjà dans une interview au Parisien ce matin, le candidat d’En Marche ! annonce qu’il veut mettre fin au népotisme, interdire aux parlementaires d’embaucher un proche et mettre à égalité les régimes de retraites privé et public. Ou encore instaurer une prime à la casse de 1 000 euros pour remplacer sa vieille voiture par une moins polluante.

L'homme s'est fixé un objectif très ambitieux : arriver en tête au 1er tour de l'élection présidentielle. À l'appui de ses prétentions, le candidat a prévu de mobiliser les grands moyens. D'abord en distribuant massivement son projet sous forme d’un petit livret d’une trentaine de pages. Les thèmes principaux que sont la transparence, l'emploi ou l'éducation y sont déclinés en mesures. Tous les détails et les chiffres, seront sur le site internet. Ensuite en déployant ses soutiens sur le terrain pour animer 1 000 meetings et évènements dans la semaine. François Bayrou, s'il le décide, pourrait même y participer. Mercredi, le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, a par ailleurs envoyé un mail à tous les "marcheurs" pour leur fixer cet objectif : il faut qu’Emmanuel Macron soit devant Marine Le Pen au 1er tour. Aussi, prière de mettre les bouchées doubles et de labourer le terrain...

À suivre aujourd’hui

François Fillon sera en meeting à Nîmes, tandis que François Hollande sera en déplacement en Corse. Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan, eux, se rendront au Salon de l’agriculture, tandis que Marine Le Pen tiendra une conférence sur le rôle de l'Etat dans l'économie.

La note du brief

Un 13/20 pour Nicolas Dupont-Aignan, qui a perdu la première manche de son combat contre TF1 mais qui ne lâche rien : le candidat avait saisi le CSA pour protester contre la décision de la chaîne de n’inviter que cinq candidats à participer au débat le 20 mars alors que lui n'en faisait pas partie. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel lui a répondu que cela relevait de "la responsabilité éditoriale de la chaine". Nicolas Dupont-Aignan va attaquer TF1 en référé devant le Conseil d’Etat.

Emmanuel Macron au Salon de l\'agriculture mercredi 1er mars 2017.
Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture mercredi 1er mars 2017. (CITIZENSIDE/SERGE TENANI / CITIZENSIDE)