Le brief politique , France info

Le brief politique. Le plan B de Cécile Duflot en cas d'échec à la primaire d'EELV

La députée Europe Ecologie-Les Verts de Paris Cécile Duflot n’est pas en très bonne position dans la primaire de son parti. Mais en cas de  défaite, elle a déjà un plan B, c’est l’info du Brief.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Cécile Duflot, députée de Paris et candidate à la primaire EELV.
Cécile Duflot, députée de Paris et candidate à la primaire EELV. (MAXPPP)

A la primaire des écologistes, Cécile Duflot pourrait être battue par l’eurodéputé Yannick Jadot. Elle en est bien consciente et son entourage fait déjà monter les enchères. "Elle peut perdre contre Jadot admet l’un de ses conseillers, mais lui, il n’aura pas ses 500 parrainages."

Sous-entendu, sans Cécile Duflot, point de salut pour les écologistes. Cela dit, un responsable du parti reconnait que pour elle non plus, ça ne sera pas si facile de décrocher un ticket pour la présidentielle si elle gagne la primaire parce que les Verts ont perdu beaucoup d’élus et ce sont eux qui donnent les parrainages

Cécile Duflot est bien décidée à ferrailler avec le PS au coup d’après, c’est-à-dire aux législatives. Elle parie que les écolos alliés au reste de la gauche pourront battre les socialistes : "On présentera des candidats partout contre le PS et on gagnera !  prévient un ami de la députée verte

Évidemment elle se représentera dans sa circonscription à Paris et elle s’attend à devoir affronter un cador du Parti socialiste car, eux non plus, ils ne lui feront pas de cadeau et ça aussi elle en est bien consciente.

La gauche réunie et divisée en même temps 

Réunie à la fête de l’Humanité et chez les frondeurs socialistes à la Rochelle. Ils ont passé leur week-end à lancer des appels à une candidature commune, sans succès. Ce matin dans Libération, Christiane Taubira appelle "les maisons" de gauche à rassembler leurs forces. L’ancienne garde des Sceaux annonce qu’elle va "s’engager fortement dans la campagne" mais qu’elle ne sait pas encore comment.

Et pour l’instant, ces appels au rassemblement résonnent dans le vide…

La lutte contre le terrorisme au cœur des débats

Tout le week-end, ils se sont déchaînés. Nicolas Sarkozy a accusé l’exécutif de "ne pas mettre tout en œuvre pour lutter contre le terrorisme." Marine Le Pen est exactement sur la même longueur d’onde. A droite, Alain Juppé abonde. Le candidat à la primaire avait déjà dénoncé le manque de moyens après l’attentat de Nice. Il l'a répété dimanche soir sur France 2 et comme Nicolas Sarkozy, il réclame comme Nicolas Sarkozy des centres de rétention pour les fichés S sous le contrôle d’un juge.

A suivre aujourd’hui

Le gouvernement au chevet de l’usine Alstom de Belfort. Une réunion est prévue ce lundi matin à l’Elysée sous la houlette de François Hollande et de Manuel Valls. Le Premier ministre a affirmé hier qu'on pouvait "sauver Alstom ".

François Hollande et Myriam El Khomri en mode commando à Montigny-le-Bretonneux dans les Yvelines pour défendre leur bilan en matière de formation professionnelle.

Et puis Emmanuel Macron va faire une petite visite au salon international de la coiffure…

L’ex-ministre de l’Economie rattrapé par son passé

Des salariés d’une usine iséroise menacée de fermeture vont aller le voir danss ses nouveaux bureaux de la Tour Montparnasse. Cela fait deux ans disent-ils qu’ils sollicitent le ministre de l’Economie. Et bien aujourd’hui ils iront voir le citoyen Macron.

La note du brief

C’est un 15/20 pour l’écologiste Michèle Rivasi. Une bonne note pour son sens du happening. La candidate à la primaire écolo va présenter sa candidature ce matin puis elle ira à Matignon déposer une bouteille de boues rouge pour Manuel Valls. Un dossier qui lui a déjà valu les foudres de Ségolène Royal. Michèle Rivasi a appelé sa bouteille la cuvée "Mare Nostrum", ça rappelle la cuvée du redressement d’Arnaud Montebourg…

Cécile Duflot, députée de Paris et candidate à la primaire EELV.
Cécile Duflot, députée de Paris et candidate à la primaire EELV. (MAXPPP)