Le brief politique , France info

Le brief politique. La consultation citoyenne du Parti socialiste sur l’Europe fait un flop

Lancée il y a quinze jours, la plate-forme n’a enregistré qu’à peine 184 contributions.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier Faure, le secrétaire général du Parti socialiste.
Olivier Faure, le secrétaire général du Parti socialiste. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Avec à peine 184 contributions depuis que la plateforme a été lancée il y a plus de 15 jours, avec parfois un seul vote sur une idée, la consultation citoyenne du Parti socialiste sur l’Europe a fait un flop. Elle dessine toutefois les envies des sympathisants socialistes, qui sont une majorité pour des listes européennes et plus nationales, veulent davantage d’écologie mais ils sont opposés au Frexit. On y trouve par ailleurs une consultation sur les chantiers du parti et là cela devient drôle, avec un record de votes contre l’idée de fusionner le PS avec la République en marche, le rapprochement avec Génération, le mouvement de Benoit Hamon n’a pas plus de succès. En revanche, pour la légalisation du cannabis, on constate une majorité absolue "pour" : il faut dire qu’il n’y a qu’un votant, probablement celui qui a proposé l’idée. La consultation court jusqu’en septembre et d’après un responsable socialiste, les militants vont faire leurs devoirs de vacances !

La note du brief

La note du jour est un 2/20 pour la persévérance de ces deux moines qui ont cherché Jean-Marie Le Pen dans tous les hôpitaux de Paris pour lui donner l’extrême onction ! C’est l’Express qui rapporte l’anecdote : quand le patriarche a été hospitalisé pour une grippe en avril, l’une de ses fidèles, croyant qu’il était mourant, a demandé à deux religieux de lui donner les derniers sacrements, sauf que Jean-Marie Le Pen était sorti de l’hôpital et allait mieux. Ce qui n’a pas empêché les deux moines de continuer à le chercher partout en expliquant bien à chaque fois pour qui et pourquoi ils venaient.

Olivier Faure, le secrétaire général du Parti socialiste.
Olivier Faure, le secrétaire général du Parti socialiste. (JACQUES DEMARTHON / AFP)