Le brief politique, France info

Le brief politique. Jean-Louis Borloo au secours des travailleurs sociaux et des contrats aidés

Pour l’ancien ministre, les travailleurs sociaux sont "des héros de la nation" et doivent être traités comme tels. Il appelle à ce que l’État les valorise, notamment en les payant mieux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Louis Borloo à Onnaing (Nord), le 22/01/2018.
Jean-Louis Borloo à Onnaing (Nord), le 22/01/2018. (PIERRE ROUANET / MAXPPP)

Dans un rapport sur les banlieues qu’il doit rendre dans les jours qui viennent, Jean-Louis Borloo met en avant le rôle des travailleurs sociaux. En privé, Jean-Louis Borloo ne mâche pas ses mots : la théorie du 1er de cordée chère à Emmanuel Macron n’est "pas très heureuse dans les quartiers". L’ancien ministre de la Ville n’a pas aimé non plus les piques contre les contrats aidés : pour lui, les travailleurs sociaux sont "des héros de la nation", et ils doivent être traités comme tels. Dans son "plan banlieues", Jean-Louis Borloo veut que l’Etat les valorise, notamment en les payant mieux.

La note du brief

La note du jour est un zéro pointé pour cette attaque au bazooka du député FN Gilbert Collard contre Jean-Luc Mélenchon qui demandait au gouvernement d’intervenir contre Génération identitaire. Cela a dérapé sur les menaces de mort qu’il reçoit justement de l’ultra droite. "Un individu a été condamné à deux ans de prison pour avoir menacé de venir m’égorger chez moi, et vous vous êtes tu ! Trouillard ! Péteux !", s’est emporté Gilbert Collard à l’Assemblée nationale lors du débat sur la loi asile-immigration.

Jean-Louis Borloo à Onnaing (Nord), le 22/01/2018.
Jean-Louis Borloo à Onnaing (Nord), le 22/01/2018. (PIERRE ROUANET / MAXPPP)