Cet article date de plus de trois ans.

Le brief politique. Blocage des universités : le gouvernement "entièrement responsable", selon Danielle Obono

écouter (3min)

Une dizaine de facultés sont bloquées vendredi. Les étudiants protestent contre la réforme d'accès à l'université. Selon la députée de la France insoumise, Danielle Obono, le gouvernement est "responsable de la situation".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des étudiants de l'Université Paris 1 Tolbiac bloquent l'accès à l'établissement, jeudi 29 mars. (ALPHACIT NEWIM / CROWDSPARK/AFP)

Le gouvernement surveille de très près le mouvement étudiant. Une dizaine de facultés sont partiellement ou totalement bloquées par des étudiants contre la loi Vidal qui modifie les conditions d'accès à l'université. "Un gouvernement entièrement responsable de la situation", a dénoncé jeudi sur franceinfo la députée de la France insoumise de Paris, Danielle Obono, en visite d'ailleurs hier sur le site de Tolbiac à Paris.

"Le gouvernement a mis en place Parcoursup avant que le Parlement ait voté. On voit donc aussi dans la méthode du gouvernement que ce n’est pas une méthode qui amène l’apaisement, qui est un véritable dialogue avec les mouvements sociaux".  

Le mouvement est surveillé comme le lait sur le feu par l'executif car "des jeunes dans la rue, c'est comme le dentifrice", dit-on au ministère de l'Éducation nationale, quand ils sont sortis du tube, on ne peut plus les y faire rentrer".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.