Le brief politique, France info

La tension monte d'un cran entre Anne Hidalgo et ses alliés Verts à la mairie de Paris

L'exclusion de deux élues écologistes par la maire de Paris après leur prise de position lors de l'affaire Christophe Girard, démissionnaire en raison de ses liens avec Gabriel Metzneff, accusé de pédocriminalité, crispe la majorité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Anne Hidalgo, le 26 septembre 2020, à Paris.
Anne Hidalgo, le 26 septembre 2020, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

La majorité est comme une cocotte-minute prête à exploser. "Faudra-t-il menacer de ne pas voter le budget pour être écouté ?", s'agace un élu écologiste. Les raisons de la colère : le refus d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, de réintégrer Raphaëlle Rémy-Leleu et Alice Coffin, deux élues écologistes qui avaient réclamé la démission de Christophe Girard, adjoint à la mairie de Paris et proche de l'écrivain Gabriel Metzneff, accusé de pédocriminalité.

Raphaëlle Rémy-Leleu et Alice Coffin avaient manifesté cet été sur le parvis de l'Hôtel de ville à Paris pour obtenir le départ de Christophe Girard. Leurs méthodes ont déplu à Anne Hidalgo, qui les a exclues de sa majorité. Elles n’ont donc pas le droit de représenter Paris dans des conseils d’administration d’entreprises liées à la ville, comme la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel, ou Paris Musées.

Leurs noms littéralement rayés

À chaque fois que leur nom a été proposé, il a été littéralement rayé. D'où la grosse colère des Verts, qui réclament la fin des hostilités à leur égard. Fatoumata Koné, présidente du groupe écologiste à Paris, a réclamé une entrevue à Anne Hidalgo pour solder le différend. Mais aucune date n'a été fixée pour un tel rendez-vous. En d'autres termes : le dialogue est rompu.

Les Verts prévoient de remettre un coup de pression mardi prochain, alors que s'ouvrira une nouvelle session du Conseil de Paris. Un rassemblement pour la réintégration de Raphaëlle Rémy-Leleu et Alice Coffin est prévu devant l’Hôtel de Ville. Des membres de la direction nationale d’Europe Ecologie viendront manifester. "Il ne tient qu'à Anne Hidalgo d'éviter que le sujet soit la crise dans la majorité", lance l'un des initiateurs de ce rassemblement. Ça ressemble à un ultimatum.

Anne Hidalgo, le 26 septembre 2020, à Paris.
Anne Hidalgo, le 26 septembre 2020, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)