Le brief politique, France info

L'UDI se rapproche de LREM pour les municipales

Après sa défaite aux européennes, l’UDI mise tout sur les municipales et les régionales en se rapprochant de LREM.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Christophe Lagarde, président de l\'UDI, à Mulhouse le 17 mai 2019
Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, à Mulhouse le 17 mai 2019 (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

Avec moins de 3% aux élections européennes, il n'a aucun eurodéputé et il a dû rembourser deux millions d'euros. "C'est rageant", reconnaît Jean-Christophe Lagarde, "mais je suis tranquille pour la suite". Le président de l'UDI est persuadé que la majorité a besoin de son réseau d’élus pour décrocher des places dans les mairies et surtout dans les régions, dernière étape avant la prochaine présidentielle.

Le rapprochement est déjà bien engagé à Paris où le centriste a rencontré le candidat à la candidature LREM Benjamin Griveaux. Cela s'est très bien passé, il a donné instruction à ses troupes de discuter avec lui. Dans plusieurs villes moyennes, il affirme que ses candidats ont été approchés par LREM pour être leur tête de liste. La consigne de Jean-Christophe Lagarde est simple : "Tu dis d’abord 'non… sauf si vous insistez'." 

Eviter les extrêmes

Autre signe de ce rapprochement entre les centristes de l’UDI et la majorité : Jean-Christophe Lagarde veut inviter deux ou trois ministres début septembre lors de ses Journées d’été à Perpignan, ce type de rendez-vous marque la rentrée politique des partis. Ces alliances avec les marcheurs n’empêcheront pas l’UDI d’en faire autant avec les Républicains. "Il y aura des listes avec LREM et avec LR", prévient Jean-Christophe Lagarde, la consigne c’est juste "d’éviter l’extrême droite et l’extrême gauche".

Jean-Christophe Lagarde, président de l\'UDI, à Mulhouse le 17 mai 2019
Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, à Mulhouse le 17 mai 2019 (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)