Le brief politique , France info

Grand débat national : un responsable de la majorité regrette qu’Emmanuel Macron n’envoie pas une vraie lettre aux Français

Pour lancer le grand débat national, Emmanuel Macron va s’adresser aux Français via les médias et les réseaux sociaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron à l\'Elysée le 15 septembre 2019.
Emmanuel Macron à l'Elysée le 15 septembre 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La "lettre aux Français" d’Emmanuel Macron, afin de lancer le grand débat national, ne prendra pas la forme d'un courrier que chacun recevra dans sa boîte aux lettres. Pour que cela coûte moins cher et pour une raison de rapidité, l’Elysée a choisi de diffuser la lettre dans les journaux et sur les réseaux sociaux. Le courrier sera envoyé "à la fin de la semaine ou au début de la semaine prochaine" a annoncé jeudi 10 janvier le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

"C’est dommage", a déclaré un élu de La République en marche (LREM), qui occupe un poste à responsabilité à l’Assemblée nationale. Il note que les Français n’ont pas tous internet et qu’ils ne lisent pas tous les journaux. Du coup le message du président aura "beaucoup moins de poids", ajoute-t-il. Ce député de la majorité présidentielle souligne que le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a réussi, lui, à envoyer une lettre à tous les Français pour leur expliquer le prélèvement à la source.

La note du brief

Un 12/20, une note d’encouragement pour le PS, qui se donne beaucoup de mal pour lancer un Référendum d’initiative partagée afin de rétablir l’ISF. Pour l’instant, les socialistes ont récolté 103 signatures de parlementaires sur les 185 nécessaires. Ils ont donc lancé un site internet où par un simple clic, les Français peuvent demander à leur élu local de soutenir la démarche.

Emmanuel Macron à l\'Elysée le 15 septembre 2019.
Emmanuel Macron à l'Elysée le 15 septembre 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)