Entre blues et espoirs, que deviennent les anciens ministres du gouvernement Castex ?

écouter (3min)

Pile une semaine après la composition du nouveau gouvernement, ils sont une vingtaine à ne pas avoir été reconduits à leurs postes. Certains ont le blues, d’autres espèrent le repêchage. On fait le point avec Victoria Koussa.

Article rédigé par
Victoria Koussa - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Premier ministre, Jean Castex, à la sortie du Conseil des ministres, le 20 avril 2022, à l'Elysée (Paris). (LUDOVIC MARIN / AFP)

Certains retrouvent leur famille, d'autres battent le pavé pour les législatives... Les anciens ministres, une semaine après la composition du nouveau gouvernement, sont à un carrefour de leurs vies.

>> Suivez l’actualité des législatives et du nouveau gouvernement

Commençons par ceux qui continuent de vivre à mille à l'heure : ils sont un peu moins d'une dizaine à faire campagne pour les législatives avec toujours les couleurs de la majorité. C'est le cas des ex-ministres de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, des Sports, Roxana Maracineanu, ou encore de de la Transition écologique, Barbara Pompili. Tous veulent en quelque sorte transformer l'essai et continuer de s'investir en politique... mais dans les rangs de l'Assemblée nationale.

D'autres lèvent le pied en politique et ont des projets plus personnels. Comme celui dont on a beaucoup parlé : Jean-Baptiste Djebarri. Le ministre des Transports qui va rejoindre le conseil d'administration d'Hopium, spécialisée dans les voitures à hydrogène, a été empêché de rejoindre l'armateur CMA-CMG.

Ceux qui prennent le temps

Un coup de frein qui permet aussi à certains de souffler, comme l'ancien ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie. Il confie ainsi à franceinfo profiter de ses quatre enfants en bas âge, avant de commencer dans les prochaines semaines à regarder du côté de l'entrepreunariat, dans l'environnement, la santé ou l'éducation. Ce très proche d'Emmanuel Macron garde d'ailleurs toujours le lien avec le président, mais refuse de nous dire s'il continuera de le conseiller. 

D'autres, comme l'ex-ministre de la Culture Roselyne Bachelot a trois livres à écrire : elle est "énormément sollicitée" d’après son entourage pour des projets, notamment dans les médias, mais ne se fera "avant septembre".

Et ceux qui préfèrent garder le silence...

Et puis il y a certains ministres qui préfèrent, eux, garder le silence. Jean-Yves Le Drian, 74 ans, par exemple, reste très secret sur la suite. Sortir du gouvernement "a dû être dur pour lui" explique l'un de ses proches à franceinfo, après dix ans au pouvoir, ces dernières années au quai d'Orsay.. Il est reparti chez lui, en Bretagne, "récupérer", nous assure un ami qui ne le voit pas faire autre chose que de la politique. 

Autre personnalité du gouvernement Castex, Marlène Schiappa est absente des médias depuis des semaines. Selon nos informations, elle attend de voir qui complétera le gouvernement en juillet prochain, espérant, vous l'avez compris, en faire partie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.