Cet article date de plus de deux ans.

Elections européennes : La République en marche envisage d'ouvrir sa liste à des ressortissants étrangers

écouter (3min)

La piste est étudiée sérieusement par la commission d'investiture, qui devrait officialiser la liste avant la fin du mois.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Parlement européen, le 13 février 2019. (FREDERICK FLORIN / AFP)

La République en marche envisage d'ouvrir sa liste pour les élections européennes du 26 mai prochain à des ressortissants étrangers, selon les informations recueillies par franceinfo mercredi 13 mars. La piste est étudiée sérieusement par la commission d'investiture, qui devrait officialiser la liste avant la fin du mois de mars. Ce serait un premier pas vers l'idée de listes transnationales défendue par Emmanuel Macron, retoquée pour l'instant au parlement européen. La présence de ressortissants étrangers sur cette liste ne fait cependant pas l'unanimité au sein de la République en marche. Le parti devra également satisfaire ses alliés, comme le Modem ou Agir.

Des personnalités de la société civile

Un nom revient en particulier : celui de Sandro Gozi, ancien ministre italien des Affaires européennes. Il est aujourd'hui président de l'Union des fédéralistes européens. D'autres profils sont à l'étude, comme ceux de personnalités issues de la société civile, qui ont par exemple une expérience européenne sur les thématiques de l'asile et de l'immigration. Ces autres candidats potentiels se situeraient cependant au-delà des 20 premières places de la liste. Leur présence serait donc purement symbolique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.