Le brief politique, France info

Ceux qui ont marqué l’année 2019 : la démission de Laurent Wauquiez après la défaite LR aux européennes

Laurent Wauquiez c’est comme Picasso, il y a deux périodes en 2019 : sans la barbe et avec une barbe. Entre les deux, il a démissionné de la présidence des Républicains

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Wauquiez au CEA (Centre d\'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019.
Laurent Wauquiez au CEA (Centre d'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019. (NINA VALETTE / FRANCE-BLEU ISÈRE)

Qu’est-ce qui a poussé Laurent Wauquiez à démissionner ? Eh bien il y a eu le crash des Républicains aux élections européennes avec 8,5% des voix, le pire score jamais réalisé par la droite. D’où cette décision du président des Républicains, une semaine après l’élection, annoncée dimanche 2 juin sur TF1 : "Ces élections c'est un échec. Les victoires sont collectives, les défaites sont solitaires et il faut que je prenne mes responsabilités. J'ai décidé de prendre du recul, je me retire de mes fonctions de président des Républicains."

Il a fini par lâcher prise. Depuis l’élection, Laurent Wauquiez subit la pression des cadres et des ténors de son parti. Sa ligne, très à droite, est attaquée frontalement par la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et par les députés Eric Woerth et Damien Abad. Les langues se délient : "Il s’est caricaturé lui-même", dit maintenant un membre actuel de la direction LR. Un autre dirigeant explique qu’il s’est rendu compte trop tard de son erreur. Il l’a vu le mardi qui a suivi les élections européennes en juin dernier. "C’est la première fois que je voyais Laurent Wauquiez sincère", raconte ce député. "Il m’a dit :  'il faut qu’on arrête de courir après le RN'. Il avait conscience qu’il avait fait une énorme erreur, il était très atteint."

Depuis sa démission Laurent Wauquiez s’est laissé poussé la barbe, et il se concentre sur sa région Auvergne Rhône-Alpes dont il est toujours président. Son prochain objectif c’est sa réélection. Un sondage publié en avril place Laurent Wauquiez largement en tête des prochaines régionales en 2021. Mais il reste concentré, il a fait cette confidence récemment à un dirigeant des Républicains : "J'ai une chance sur 100 de revenir un jour et ça dépend de ma victoire aux prochaines régionales."

Laurent Wauquiez au CEA (Centre d\'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019.
Laurent Wauquiez au CEA (Centre d'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019. (NINA VALETTE / FRANCE-BLEU ISÈRE)