Un plan pour les travailleurs indépendants est en préparation

écouter (3min)

Le Premier ministre Jean Castex l'a annoncé mercredi 8 septembre à l’issue du séminaire gouvernemental de rentrée. Le président de la République présentera ce plan à la fin du mois.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean Castex, le 8 septembre 2021, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Il y a aujourd’hui en France quelque 3 600 000 travailleurs indépendants, non-salariés d’entreprises traditionnelles, et qui ont eux aussi beaucoup souffert de la crise. "La France a besoin des indépendants", a insisté Jean Castex, d’où ce plan pour leur permettre de dynamiser leur activité et surtout – c’était une forte revendication – améliorer leur protection sociale. Je rappelle que les indépendants n’ont pas droit aux allocations chômage en cas de cessation d’activité.

Premières pistes

L’objectif est de combler les trous dans la raquette. Selon le syndicat de la branche, 53% des indépendants en difficultés déclarent ne plus percevoir d’aides et 16% affirment ne toucher que 300 euros par mois. Mais les détails ne sont pas encore connus, ils continuent de faire l’objet de discussions. Dans un rapport qu’il a rendu en avril dernier, l’Observatoire du travail indépendant a fait une douzaine de propositions, notamment celle de simplifier les procédures en créant notamment un vrai statut d’entrepreneur comme il existe pour la SARL (société à responsabilité limitée) ou l'entreprise individuelle. Aujourd’hui il y a un maquis de solutions et il faudrait créer un statut unique.

Formation et mentorat

La formation fait partie des propositions suggérées au gouvernement : former à l’entrepreneuriat dès l’enseignement secondaire. Au même titre qu’il existe le statut d’étudiant-entrepreneur, il s’agirait de mettre en place un régime simplifié de création d’entreprise, dès le collège et le lycée, pour permettre aux jeunes de s’essayer très tôt à la vie de l’entreprise indépendante. Un tel système fonctionne très bien aujourd'hui dans les pays nordiques. Enfin, développer le mentorat. Ce principe permet à une personne d'expérience dans un secteur donné de partager son expertise avec un plus jeune. Les pistes sont donc nombreuses et il revient au gouvernement de trancher. Rendez-vous fin septembre avec les annonces du chef de l'Etat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.