Transports aériens : l'ombre d'une grève chez Easyjet plane pour les fêtes de fin d’année

écouter (3min)

Attention si vous avez prévu de voyager avec Easyjet pendant les fêtes de fin d’année. Des débrayages pourraient être lancés par plusieurs syndicats de la branche française de la compagnie à bas prix britannique, avec perturbations à la clef.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un avion de la compagnie aérienne Easyjet sur l'aéroport de Nantes (Loire-Atlantique). (NINA VALETTE / RADIO FRANCE)

Pour l’instant, aucun préavis de grève n'est encore formellement déposé. Mais les syndicats d’hôtesses et stewards entendent mettre la pression sur la direction pour obtenir des augmentations de salaires. En fin de semaine dernière, les différentes parties se sont séparées sur un échec des négociations annuelles obligatoires.

La direction France de la compagnie britannique se dit prête à poursuivre les discussions pour éviter les annulations de vols. Les syndicats réclament des augmentations de salaire en rapport avec l’inflation. Les pilotes Force ouvrière assurent que ce que propose la compagnie est en-dessous d’une hausse de 6% pour la rémunération totale, comprenant parts fixes et variables.

Il y a un deuxième point de blocage avec le changement d’assureur pour la prévoyance santé. Force Ouvrière craint des augmentations de cotisations dès janvier qui risquent de ne pas être compensées. Autant de revendications qui, à la veille des fêtes, pèsent sur une compagnie qui a essuyé durement la crise. Plus d’un milliard d’euros de pertes l’année dernière, jusqu’à plus de 200 millions attendus pour l’exercice 2022. Situation très compliquée.

Un vent de colère était monté juste avant les vacances d’été pour protester contre le manque de personnels, hôtesses et stewards en sous-effectifs. Comme dans d’autres secteurs, beaucoup de salariés avaient profité des mesures d’accompagnement pour changer d’orientation, de métiers ou de régions. Easyjet continue de profiter malgré tout d’une belle visibilité en France. Le groupe britannique est aujourd’hui le deuxième transporteur aérien de l’hexagone après Air France grâce à une très bonne implantation dans les aéroports régionaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.