Retraites : Emmanuel Macron maintient sa volonté de réformer le système, avec quelques nuances

écouter (3min)

Lors de son entretien télévisé mercredi, le chef de l'État est revenu sur le dossier des retraites. Le président de la République a confirmé sa volonté de réformer le système mais sans brusquer.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron lors de son interview sur TF1 et LCI, le mercredi 15 décembre 2021. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Rien de bien nouveau sur le dossier des retraites lors de l’intervention d'Emmanuel Macron, mercredi 15 décembre sur TF1 et LCI. Le chef de l’État a réitéré sa volonté d’aller "vers une sortie" des régimes spéciaux mais son intention initiale de faire passer les 42 régimes existants à un seul est désormais bien loin. La crise sanitaire est passée par là, les Français sont fatigués, inutile donc de charger la barque. Le sujet est trop anxiogène dans le contexte actuel, surtout à quatre mois de l’élection présidentielle.

Une certitude : il n’y aura pas de réforme avant la prochaine législature. Étant donné que l’actuel chef de l’État n’est toujours pas officiellement candidat, rien ne dit que c’est lui qui mènera cette réforme. Néanmoins, Emmanuel Macron estime qu’il faut aller vers un système simplifié, avec trois grands régimes : un pour la fonction publique, un autre pour les salariés du privé, un dernier pour les indépendants. Il y aurait aussi trois grands principes : adapter le temps de vie au travail, penser à la difficulté de certaines tâches et repenser le travail des seniors.

Travailler plus longtemps pour produire plus

C’est le cœur de la réforme des retraites : produire plus en remontant le taux d’emplois et d’activité, c'est-à-dire qu’il y ait plus de jeunes et de seniors sur le marché du travail. Travailler plus longtemps pour avoir un pays plus riche et plus fort, capable de financer son propre système social. C’est l’équation : on vit plus longtemps, il va donc falloir travailler plus longtemps.

Il va surtout falloir bien expliquer cette philosophie pour convaincre les Français concernés et les partenaires sociaux. D’où l’urgence d’attendre, pour préparer le terrain. D’évidence, la réforme des retraites s’annonce comme un des grands débats de la campagne présidentielle. Ce débat doit être "démocratique", selon les vœux de celui qui est encore locataire de l’Élysée, au moins jusqu’au printemps prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.