Microsoft : la revanche d’un vétéran de la tech, dopé par le cloud

écouter (3min)

Microsoft, un temps ringardisé par les géants du net, est aujourd’hui dans une forme éclatante.

Article rédigé par
Vincent Touraine - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de Microsoft France à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).  (XAVIER GRUMEAU / RADIO FRANCE)

Si Microsoft est dans une telle forme, et que ses résultats dépassent une nouvelle fois toutes les attentes, c’est grâce au cloud, c’est-à-dire le stockage informatique à distance, vers des serveurs décentralisés au sein d’immenses data centers. Le cloud, c’est aussi ce qui fait la fortune des autres mastodontes du secteur, Google et Amazon. Ce virage du cloud, Microsoft a su le prendre au bon moment, alors qu’il traînait l’image d’une star vieillissante de la tech, co-fondée en 1975 par Bill Gates, et plus connue pour être l’inventeur du Windows pour ordinateurs PC. À cette époque-là, les créateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, étaient encore en culottes courtes.

Pour en revenir au cloud, comment expliquer qu’il ait pris une telle importance ? Cela s’explique par la croissance exponentielle des données à gérer et à stocker, aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Le cloud, c’est ce qui vous permet de stocker, quasiment sans limites, vos photos, votre musique, et vos documents, sans saturer la mémoire de votre ordinateur ou de votre smartphone. C’est aussi dans le cloud que sont hébergés les films et les séries que vous regardez en streaming, ou encore les logiciels utilisés au quotidien.

Cette envolée du cloud s’est encore accélérée avec la crise sanitaire et le télétravail, qui n’a fait qu'accroître les besoins des entreprises en capacités informatiques pour traiter leurs données. C’est sur cette vague que surfe Microsoft, dont la valeur boursière ne cesse de gonfler à Wall Street. À plus de 2 400 milliards de dollars, il n’est plus très loin d’Apple, l’entreprise la plus chère au monde.

OVHcloud, le rival européen

L’Europe a elle aussi ses champions du cloud et il est français : c’est OVH, récemment rebaptisé OVHcloud. Cette pépite de la french tech, aujourd’hui numéro 1 du cloud en Europe, c’est une formidable success story, celle d’un Nordiste d’origine polonaise, Octave Klaba, arrivé en France avec sa famille au début des années 90, et qui ne parlait alors pas un mot de français. Depuis, il a bâti un groupe d’envergure mondiale, et qui se veut une alternative aux géants américains du cloud. OVH est sur un petit nuage, puisque son introduction en Bourse il y a deux semaines a vu son cours bondir dès la première séance, un très bon présage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.