Le brief éco, France info

Le brief éco. Un nouveau logo pour le foie gras français

La filière française du foie gras lance un logo  "Origine France". Une initiative qui vise à relancer des exportations largement affectées par la crise de la grippe aviaire. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le nouveau logo pouer relancer la filière.
Le nouveau logo pouer relancer la filière. (FOIE GRAS DE FRANCE)

La filière française du foie gras lance un logo "Origine France". Soutenue par quelque 10 000 chefs cuisiniers, l’initiative vise à relancer des exportations largement affectées par la crise de la grippe aviaire en 2015 et 2016.

Après les abattages de masse dans les élevages pour endiguer la propagation de l’épidémie, le point le plus bas avait été enregistré en 2017 avec une balance commerciale du foie gras déficitaire de 20 millions d’euros. Depuis le mois de janvier dernier, ça va mieux avec des exportations redevenues positives de dix millions d’euros mais c’est encore très loin des quelque 60 millions atteints en 2015 avant le début de la crise. Il faut savoir que la filière foie gras, magrets et confits fait vivre environ 30 000 familles dans les zones rurales d’élevage et ce sont près de 100 000 emplois directs et indirects en France. D’où l’idée de ce logo pour promouvoir la filière.

Logo aux multiples visages

"Foie gras de France", "Confit de France", "Magret de France"… mais tous représentent une marque commune aux acteurs de la filière canard et oies. Ces logos sont complémentaires des signes de qualité déjà existants comme Label rouge, par exemple. Condition stricte : les animaux doivent être nés, élevés, engraissés, abattus, transformés et étiquetés en France.

Zones ciblées à l’export

Premier objectif : la Chine. La filière espère un déblocage administratif des exportations de palmipèdes toujours gelées depuis la crise aviaire. Ensuite, le Japon où les produits français ne représentent plus que 20% des 1 000 tonnes de foie gras consommés par an. Enfin, l’interprofession française des palmipèdes à foie gras surveille de très près les concurrents hongrois et bulgares qui ont pris la place. Mais eux ne respectent pas les objectifs de biosécurité mis en place par les professionnels français. Qu’on se le dise : gare aux canards hongrois et bulgares. Bien lire les étiquettes d'ici les fêtes de fin d’année.

Le nouveau logo pouer relancer la filière.
Le nouveau logo pouer relancer la filière. (FOIE GRAS DE FRANCE)