Le brief éco. Reprise économique mondiale : le vaccin fait la différence en termes de croissance

écouter (3min)

L'OCDE confirme la reprise de l'économie mondiale. La croissance est inégale en fonction des pays mais qui dépasse son niveau d’avant-crise. L'organisation internationale vient de publier ses dernières estimations

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des flacons de vacin Pzifer contre le Covid-19. (LUCIE AMADIEU / RADIO FRANCE)

L’Organisation de coopération et de développement économique, l'OCDE, appelle cela ses prévisions intermédiaires. Pas encore définitives, elles donnent une tendance, la couleur de ce qui sera le résultat final. À ce stade le constat global est plutôt rassurant : après une récession historique l’année dernière avec un repli de l’économie mondiale de 3,5%, le PIB mondial (la richesse produite sur l’année) est aujourd’hui supérieur à son niveau d’avant la pandémie. L’OCDE estime qu’à l’échelle internationale, l’économie devrait progresser de 5,7% cette année et confirmer son rythme en 2022.

La reprise est plus poussive dans certaines zones du monde en fonction du soutien apporté par les États à leurs économies respectives, et au déploiement du vaccin qui permet de limiter les dégâts de la pandémie. Ce qui inquiète le plus l’OCDE, c’est que beaucoup de pays émergents, l’exception de la Chine, sont toujours loin derrière les États les plus avancées sur leur programme de vaccination contre le Covid-19. Les différents niveaux de vaccination creusent les écarts de croissance. Comme le souligne la cheffe économiste de l’institution, Laurence Boone : "L'échec à vacciner la planète nous met tous en danger", dit-elle.

Zone euro meilleure que les États-Unis

Pour l’instant, l’Europe fait mieux que les États-Unis. Déjà très bien immunisée contre le Covid-19, la zone euro devrait profiter d’une croissance de 5,3% cette année contre quatre projetés initialement, un point de plus non négligeable.

Pour la France, le PIB progresserait de 6,3% (un peu plus des 6% que le gouvernement prévoit dans son projet de budget 2022 présenté mercredi 22 septembre en Conseil des ministres). La France ferait même mieux que l’Allemagne, dont la croissance ne devrait pas dépasser 3%.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le brief éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.