Le brief éco, France info

Retraite : près d’un Français sur deux assure ne pas avoir les moyens d'épargner suffisamment pour la préparer

72% des personnes interrogées estiment que l’actuel système de retraites n’est pas efficace pour répondre à leurs besoins futurs, selon une enquête TMO pour l’Union mutualiste retraite publiée jeudi et que dévoile franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La faiblesse des pensions inquiète particulièrement les moins de 40 ans.
La faiblesse des pensions inquiète particulièrement les moins de 40 ans. (ERIC AUDRAS / MAXPPP)

Quatre Français sur dix déclarent ne pas avoir les moyens d'épargner plus de 50 euros par mois pour préparer leur retraite sereinement. C’est ce qui ressort d’une enquête TMO pour l’Union mutualiste retraite publiée jeudi 6 juin et que dévoile franceinfo.

Livret A ou LDD plutôt qu'épargne retraite

Une enquête qui tombe en pleine réforme du système de financement des retraites, assuré en France par un régime par répartition, financé par les cotisations. 72% des personnes interrogées estiment que l’actuel système de retraites n’est pas efficace pour répondre à leurs besoins futurs. La faiblesse des pensions inquiète particulièrement les moins de 40 ans. Cela montre que la jeune génération anticipe, pense à l’après vie active, mais elle n’arrive pas à se projeter de manière positive dans cette période qui arrivera un jour ou l’autre.

Le plan financier est le point noir de l’enquête : à la méconnaissance des produits d’épargne retraite s’ajoutent des capacités de placements réduites. 43% des sondés déclarent ne pas être en mesure d’épargner plus de 50 euros par mois pour les placer aujourd’hui et préparer ainsi leur retraite future. Les personnes qui le peuvent préfèrent se constituer une épargne personnelle (sur Livret A ou Livret de développement durable). L’épargne retraite est la famille de produits la moins détenue aujourd’hui par les Français (18% seulement contre 80% pour le Livret A).

* Enquêtes réalisées par l’institut TMO Marketing pour l’Union mutualiste retraite du 28 au 31 janvier 2019, par questionnaire en ligne auprès d’un échantillon de 1 001 Français âgés de 25 à 55 ans, et représentatif de cette tranche d’âges en genre, CSP et régions de résidence.

La faiblesse des pensions inquiète particulièrement les moins de 40 ans.
La faiblesse des pensions inquiète particulièrement les moins de 40 ans. (ERIC AUDRAS / MAXPPP)