Le brief éco, France info

Le brief éco. Marché mondial des smartphones : petite déprime avant la 5G

Que se passe-t-il sur le marché des téléphones portables ? Après des années de croissance, les ventes de smartphones stagnent au niveau mondial. Elles ont même reculé l’année dernière.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En 2017, il s’est vendu en 2017 un milliard et demi d’appareils.
En 2017, il s’est vendu en 2017 un milliard et demi d’appareils. (PHILIPPE DUREUIL / MAXPPP)

Ces dernières années, nous avons connu une croissance à deux chiffres mais les téléphones intelligents n’ont visiblement plus la cote. Toutes les études internationales le montrent. En 2017, il s’est vendu en 2017 un milliard et demi d’appareils. En réalité, d’après les experts, le pic a été atteint en 2016. Un peu comme si nos téléphones étaient déjà devenus ringards. Le même phénomène a été constaté avec les PC ou les tablettes.

Les raisons avancées

Première explication : le plus gros client de la planète, la Chine, est en panne. Le marché chinois représente le tiers du volume des ventes mondiales, or les Chinois changent de téléphone tous les trois ans contre deux auparavant. Le marché chinois a plongé de 21% sur le seul premier trimestre, revenant à son niveau de 2013. Ce phénomène se retrouve ailleurs dans le monde, ce qui nous amène à la deuxième explication : nous renouvelons moins nos appareils dans l’attente d’un avènement : l’arrivée de la 5G, l’internet mobile ultrarapide. La nouvelle génération technologique censée doper nos liaisons internet, augmenter la rapidité du flux, etc.

En France, la 5G devrait être opérationnelle en 2020/2021. Donc, on se dit : les nouveaux appareils vont bientôt être mis sur le marché… attendons. Mais la 5G, ce n’est pas pour tout de suite. 2021, c’est au mieux. Ensuite, la 5G pour les particuliers, c’est du luxe. Si la 4G fonctionnait déjà correctement, sur l’ensemble du territoire, le client n’aurait pas cette appétence pour une génération de matériel qui n’existe pas encore. En revanche, la 5G aura grand intérêt pour les entreprises, les collectivités, les hôpitaux connectés, etc.

Les industriels obligés de revoir leur stratégie

Certains fabricants ont trouvé la parade. Plus de dix ans après l’arrivé de l’iPhone, et en manque d’innovation, ils montent les prix. C’est le cas d’Apple notamment. Le groupe compense la baisse des volumes en augmentant le prix moyens des appareils, d’où des bénéfices qui progressent plus rapidement que les ventes. Il fallait y penser. Sinon, les grands équipementiers se sont déjà recentrés sur la recherche et le développement en délaissant un peu le marketing pour relancer les ventes. Le cabinet américain IDC voit le marché mondial repartir en 2019 sur un rythme de croissance moyen de 3%. C’est donc loin d’être la mort des smartphones, encore moins des fabricants et des vendeurs.

En 2017, il s’est vendu en 2017 un milliard et demi d’appareils.
En 2017, il s’est vendu en 2017 un milliard et demi d’appareils. (PHILIPPE DUREUIL / MAXPPP)