Le brief éco, France info

Le brief éco. Leclerc se lance dans la vente d’électricité aux particuliers

Michel-Edouard Leclerc, patron des supermarchés et hypermarchés du même nom, indique sur son blog qu'il veut se lancer dans la vente d’électricité aux particuliers.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Enseigne lumineuse d\'un centre Leclerc à Brest (Finistère).
Enseigne lumineuse d'un centre Leclerc à Brest (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)

Les supermarchés et hypermarchés Leclerc vont se lancer dans la vente d’électricité aux particuliers. Le patron de l’enseigne, Michel-Edouard Leclerc, le confirme sur son blog, mais ça ne sera pas avant la rentrée.

Les détails seront annoncés en septembre pour une offre qui pourrait démarrer dès la fin du mois d’août. Un peu plus d’un millier de collaborateurs volontaires du groupe sont déjà en phase de test. Michel-Edouard Leclerc promet l’offre la moins chère du marché qui est ouvert à la concurrence depuis onze ans. Les contrats pourront être souscrits sur un site dédié en moins de cinq minutes, promet-il. En réalité, Michel-Edouard Leclerc entend faire avec l’électricité ce qu’il a réalisé au début des années 1980 avec la distribution de carburants. Sans fausse modestie, il se revendique aujourd’hui le deuxième opérateur pétrolier en France après Total.

Comment garantir les prix les plus bas

Le marché de l’électricité pour les particuliers représente aujourd’hui en France près de 32 millions et demi de foyers. L’objectif de Leclerc est de recruter trois  millions de clients d’ici 2025, ce qui représente 10% du marché. Pour proposer l’offre la moins chère, le groupe – qui promet des tarifs garantis pendant un an – rognera sur ses marges, autrement dit sur les coûts d’approvisionnement et de commercialisation. Cela reste à voir car l’énergie vendue est promise pour être "verte" (d’origine éolienne, hydraulique ou solaire… donc plus chère), et Leclerc estime à 200 le nombre d’emplois qui pourraient être créés avec notamment un centre d’appel qui pourrait être implanté à Tourcoing (Nord). Cela aura un coût mais, d'un autre côté, il peut espérer attirer des clients supplémentaires dans ses magasins.

Concurrence de plus en plus vive

Le groupe de distribution rejoint une liste de plus en plus longue d’électriciens alternatifs et cela fait de plus en plus de concurrence à l’opérateur historique EDF. Les noms se multiplient : Cdiscount (filiale de Casino) s’est lancée dans une offre d’électricité pour les particuliers 15% moins chère que les tarifs réglementés pratiqués par EDF, fixés par l’Etat. Direct Energie, Total Spring, Engie… tous ces opérateurs continuent de gagner des parts de marché. Selon la CRE (Commission de régulation de l’énergie) ils totalisaient à la fin de l’année dernière près de six millions de clients résidentiels. EDF a perdu l’an dernier un million de foyers qui ont changé de crèmerie. L'opérateur historique a toujours une part de marché de 81% mais ce sont 4% de moins en un an, et l'érosion se poursuit chaque année.

Enseigne lumineuse d\'un centre Leclerc à Brest (Finistère).
Enseigne lumineuse d'un centre Leclerc à Brest (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)