Le brief éco, France info

Le brief éco. La plateforme chinoise de VTC Caocao cherche des chauffeurs en CDI en France

La plateforme de VTC (Voitures de transport avec chauffeur) CaoCao s’apprête à recruter en France des chauffeurs en contrats à durée indéterminée. Vraie avancée sociale ou effet d’annonce ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des mains sur un volant. Photo d\'illustration.
Des mains sur un volant. Photo d'illustration. (ODILON DIMIER / MAXPPP)

CaoCao a été lancée il y a deux ans à Paris. La structure loue à des prestataires une centaine de gros taxis noirs à sept places. Des versions hybrides rechargeables reconnaissables à leur profil : ils ressemblent aux emblématiques taxis londoniens. Cette filiale du géant de l’automobile chinois Geely essaie de se faire une place dans ce monde très concurrentiel des VTC face aux taxis traditionnels.

Manque de candidats

Dans un premier temps, CaoCao compte embaucher directement une vingtaine de chauffeurs avec des contrats de 39 heures par semaine pour 1 800 euros brut par mois, hors prime. Aujourd’hui la plupart des chauffeurs français sont des indépendants et avec la reprise de l’activité, la direction de la plateforme a eu du mal à trouver des candidats. La société, dirigée en France par Veruschka Becquart, s’est dit que la population des chauffeurs était peut-être en train de changer, d’où l’idée d’embaucher sur contrats comme le fait déjà la maison-mère en Chine.

Révolution dans le secteur

Le statut de chauffeur VTC indépendant est de plus en plus contesté dans le monde, idem pour les coursiers de sociétés comme Deliveroo, Uber Eats et tous les autres. Les opérateurs sont accusés d’abuser du statut de travailleur indépendant pour éviter de payer des cotisations sociales. Ils commencent à chercher des compromis.  

Mais cela a commencé à changer, notamment au Royaume-Uni. La justice britannique a forcé Uber d’accorder à plus de 70 000 chauffeurs un statut de travailleurs salariés qui leur permet notamment de bénéficier de congés payés. En France, le livreur anglo-neérlandais Just Eat a annoncé en début d’année le recrutement de plus de 4 000 personnes en CDI dans une trentaine de villes. Le Chinois CaoCao s'y met lui aussi pour grandir en Europe. Tous les opérateurs savent très bien que la logique du salariat va l’emporter dans ces secteurs, d’autant que Bruxelles pourrait décider d’une nouvelle législation d’ici la fin de cette année.

Des mains sur un volant. Photo d\'illustration.
Des mains sur un volant. Photo d'illustration. (ODILON DIMIER / MAXPPP)