Le brief éco, France info

Le brief éco. La France confirme son attractivité économique

Malgré la pandémie de Covid-19, la France est au premier rang des pays d’accueil des investissements étrangers en Europe. C’est ce qui ressort du tableau de bord de l’attractivité française publié jeudi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La France est au premier rang des pays d’accueil des investissements étrangers en Europe.
La France est au premier rang des pays d’accueil des investissements étrangers en Europe. (GERARD JULIEN / AFP)

Il s’agit du classement annuel communiqué par Business France, la structure chargée du développement international de nos entreprises. Cette étude traditionnelle publiée chaque année à même époque passe en revue une série d’indicateurs et les compare avec ceux des autres pays. La vraie nouvelle, c'est que la France passe devant le Royaume-Uni et l’Allemagne et devient donc premier pays d'accueil des investissements européens. L'Hexagone est également le premier pays d’accueil des activités de recherche et développement en Europe.

Business France a passé au tamis les indicateurs en question sur 2019 en prolongeant l'observation jusqu'au troisième trimestre de cette année, entre les deux confinements. La pandémie de Covid-19 étant mondiale, elle rebat les cartes pour l’ensemble des pays. Mais les différents plans de soutien et de relance déployés par l’État et le gouvernement français permettent de conserver l’essentiel de ses acquis. En résumé : les difficultés de nombreux secteurs comme l’hôtellerie, la restauration, l’aéronautique, l’automobile sont bien réels. Mais les grands fondamentaux de l’attractivité de la France ne sont pas touchés.

Les atouts de l'économie française

Qu'est-ce qui attire particulièrement les investisseurs ? Cela va des télécommunications au coût de l’électricité en passant les infrastructures et la productivité des salariés. Le renforcement de la digitalisation de l’économie est un moteur d'attractivité : la France consacre sept milliards d’euros au numérique et aux start-up pour les aider à se développer.

Autre indicateur qui explique le classement de la France : l’accès au capital pour les entreprises de toutes tailles via notamment le crédit. Au troisième trimestre de cette année (entre les deux confinements), 88% des demandes des TPE ont été satisfaites et 90% pour les PME. Autant d'atouts pour résister à la pandémie sur le long terme à condition de poursuivre l'effort réalisé par la puissance publique.

La France est au premier rang des pays d’accueil des investissements étrangers en Europe.
La France est au premier rang des pays d’accueil des investissements étrangers en Europe. (GERARD JULIEN / AFP)