Le brief éco, France info

Le brief éco. Ford accélère dans l’électrique

Le constructeur automobile américain voudrait que 40% de ses véhicules vendus dans le monde en 2030 fonctionnent sans essence ni gazole. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un véhicule électrique, le F-150 Lightning, produit par le constructeur Ford.
Un véhicule électrique, le F-150 Lightning, produit par le constructeur Ford. (JEFF KOWALSKY / AFP)

Ford décide d’accélérer ses investissements. En février dernier, le groupe avait annoncé son intention de consacrer 18 milliards d'euros à la production de véhicules électriques d’ici 2025. Il vient de porter ce montant à 25 milliards d'euros. Symbole de cette évolution, le groupe vient de sortir une version électrique de son pick-up le plus vendu aux États-Unis. Il prévoit également de commercialiser dans les prochains mois une version électrique de sa camionnette Transit, un utilitaire très connu  également en Europe.

Pour moins dépendre de sous-traitants et mieux maîtriser ses coûts, le constructeur américain va travailler sur ses propres batteries électriques. En plus de créer un centre de recherche et développement dédié à cet élément capital de la voiture, Ford prévoit de former une co-entreprise avec un Sud-Coréen pour fabriquer directement aux Etats-Unis des cellules et des modules de batteries électrique.

Ford face à ses concurrents

Le créneau est aujourd’hui dominé par l’autre Américain, Tesla, qui vaut 475 milliards d’euros à la Bourse de New York, contre 41 milliards pour Ford. Le grand rival sur le marché américain, General Motors, s’engage lui à ne plus du tout construire de voitures à moteur diesel ou essence d’ici 2035. Volkswagen compte proposer 70 modèles électriques d’ici la fin de la décennie et en vendre 26 millions en dix ans. La marque allemande vend aujourd’hui deux fois plus de voitures électriques que Tesla En Europe. La Zoe de Renault est la voiture reine sur le Vieux continent et Stellantis (ex PSA Peugeot Citroën) ne démérite pas.

Mais il y a un autre grand défi : l'accès aux métaux rares pour fabriquer les batteries. Dans ce domaine, la Chine tient la corde. Un autre chantier capital est l’implantation de réseaux de bornes de recharges sans lesquelles la voiture électrique ne peut se développer. Sur ce plan, il reste un énorme travail.

Un véhicule électrique, le F-150 Lightning, produit par le constructeur Ford.
Un véhicule électrique, le F-150 Lightning, produit par le constructeur Ford. (JEFF KOWALSKY / AFP)