Patron, chef d'entreprise, France info

Le brief éco. Crise économique : discours volontariste et optimiste des patrons français

La REF 2020 du Mefef se déroule mercredi après-midi et jeudi. Les dirigeants d’entreprises vont discuter du plan de relance attendu la semaine prochaine ou bien du conflit entre générations, la mixité homme-femme, etc.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Geoffroy Roux de Bézieux , président du Medef.
Geoffroy Roux de Bézieux , président du Medef. (ERIC PIERMONT / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le rendez-vous annuel des patrons, autrefois appelé Université d’été du Medef, sert-il encore à quelque chose ? Rebaptisé "La REF 2020" (pour : Renaissance des entreprises de France), l’évènement s’ouvre mercredi 26 août à l’hippodrome de Paris-Longchamp. Pendant deux jours, les dirigeants d’entreprises vont tenter de conjurer le mauvais sort face à la crise.

Format réduit cette année à cause de la pandémie de Covid-19 et des règles strictes, même si la structure aérée de l’hippodrome de Longchamp se prête plutôt bien à la distanciation physique. Distanciation de rigueur à l’heure où il faut plutôt de serrer les coudes pour surmonter à la crise. La pandémie et ses conséquences seront omniprésentes dans les débats et le Medef veut tenir un discours volontariste, optimiste : oui on peut vaincre l'adversité mais en jouant collectif. Deux grandes thématiques ont été retenues pour l'édition 2020 : "Être prêts face aux urgences" et, justement, "Vivre avec le risque".

Loin de l’entre-soi du monde patronal

Ce rendez-vous existe depuis une vingtaine d’année et n’a jamais été un lieu de prise de décision fermé, entre patrons, où l’on cogite à huis clos dans le plus grand secret sur les dossiers chauds du moment (sociaux notamment) ou l’avenir du capitalisme. Ce rendez-vous de rentrée se veut un lieu de débats. D'ailleurs, on n’y retrouve pas uniquement des patrons. Des politiques font le déplacement, de tous bords. Des membres du gouvernement bien sûr. Le Premier ministre Jean Castex mercredi après-midi, on y croisera aussi le numéro un d’Europe Ecologie-Les Verts, Yannick Jadot, ou la maire de Paris Anne Hidalgo, pour ne citer qu’eux.

Plan de relance

L’analyse de ce programme à cent milliards d’euros – dont le gouvernement a reporté la présentation d’une semaine – sera sur toutes les lèvres. Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, interviendra jeudi 27 août en fin de matinée. Encore plus attendu : le Premier ministre Jean Castex mercredi à partir de 14h30. Pour l’instant, Elysée, Matignon et patronat se retrouvent sur la nécessité de favoriser l’investissement et l’emploi avant de prochains mois encore très difficiles. Ce qui n’empêchera pas de parler d’autres sujets de fond comme les conflits entre génération, la lutte contre les discriminations, la mixité homme-femme, etc. Celles et ceux qui s’attendent à une prise d’armes entre le patronat et l’exécutif en seront pour leurs frais. La discorde serait mal venue à l'heure de la nécessaire guerre économique et sanitaire à mener contre le coronavirus.

Geoffroy Roux de Bézieux , président du Medef.
Geoffroy Roux de Bézieux , président du Medef. (ERIC PIERMONT / AFP)