Le brief éco, France info

Le brief éco. Avec les nouvelles mesures de restrictions sanitaires, l'impact économique du Covid-19 s'alourdit

Combien vont coûter à l’économie française les nouvelles mesures de restrictions sanitaires annoncées mercredi par le ministre de la Santé Olivier Véran ? Impossible de chiffrer à l’euro près mais la facture ne peut que s'alourdir. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier Veran, ministre de la Santé lors de sa conférence de presse à Paris, le 23 septembre 2020.
Olivier Veran, ministre de la Santé lors de sa conférence de presse à Paris, le 23 septembre 2020. (ELIOT BLONDET / AFP)

Le gouvernement français a annoncé mercredi de nouvelles mesures draconiennes de restrictions sanitaires pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, en particulier dans les zones placées en "zone d'alerte maximale" ou "renforcée". Même si les mesures sont applicables sur deux semaines et les plus drastiques concernent pour l'instant la métropole d’Aix-Marseille et la Guadeloupe, notre économie n’avait pas besoin de cela.

>> Ce qu'il faut retenir des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement

Une phrase résume bien la situation. C’est un message envoyé mercredi 23 septembre par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. "L'État est, et restera, aux côtés des entreprises concernées" promettait Bruno Le Maire sur son compte Twitter.

Toujours confiné à domicile après avoir été testé positif au Covid-19, le ministre de l'Économie organise jeudi une réunion télephonique avec les représentants des secteurs de l'hôtellerie, cafés restaurants, événementiel et salles de sport. Cette réunion se déroulera en présence du ministre en charge des PME Alain Griset.

Entre 9 à 10% de repli de la croissance française sur l'année

Il est impossible d’évaluer à l’euro près l'impact économique supplémentaire pour les semaines et mois à venir. À partir d’un moment, les chiffres n’ont plus vraiment de signification, même s’ils conservent une valeur. Il faut avoir en tête une donnée bien précise. On dit souvent que la crise fait perdre X points de PIB. Ce PIB, la richesse produite par l’économie française sur l’année, est aujourd'hui d'environ 2 500 milliards d'euros. Le calcul est simple : 1% de PIB représente grosso modo 25 milliards d'euros.

Par rapport aux prévisions officielles de croissance sur l'année, quel serait l'impact réel ? Entre le gouvernement et la Banque de France, les prévisions tournent autour de 9 à 10% de repli de la croissance française sur l'année. On peut donc facilement donner un sens aux chiffres : l'économie française perdra probablement sur l’année, au bas mot, entre 200 et 250 milliards d'euros. Les nouvelles mesures sanitaires annoncées n'arrangeront pas la situation et il va falloir tenir toutes les entreprises à bout de bras. Autant dire que la rigueur budgétaire n'est pas pour demain.

Olivier Veran, ministre de la Santé lors de sa conférence de presse à Paris, le 23 septembre 2020.
Olivier Veran, ministre de la Santé lors de sa conférence de presse à Paris, le 23 septembre 2020. (ELIOT BLONDET / AFP)