Le brief éco, France info

Le brief éco. Covid-19 : chute libre des stages en entreprises

Le nombre de stages en entreprises a chuté de près d’un quart l’année dernière par rapport à 2019. Effet direct de la crise, toutes les entreprises sont concernées, quelle que soit leur taille. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une stagiaire au travail. Photo d\'illustration.
Une stagiaire au travail. Photo d'illustration. (CLAUDE PRIGENT / MAXPPP)

La baisse des offres de stages atteint précisément 22% sur un an selon la Dares, le service statistique du ministère du Travail. 225 000 entrées en stages ont été enregistrées l’an dernier contre près de 290 000 en 2019, alors que les chiffres progressaient depuis au moins deux ans. La dynamique a été cassée à partir du premier confinement au printemps de l’année dernière, les entreprises hésitant à recruter des stagiaires face aux nombreuses incertitudes liées à l'activité et la conjoncture.

Les moins de 20 ans sont les plus concernés (moins 40% d’entrées en stage l'année dernière), ce qui est un vrai problème pour la validation des diplômes. L’impact est plus limité pour les 21-25 ans, pour une raison très simple : ils sont plus opérationnels et leurs compétences sont un atout pour les entreprises.

Pratiquement tous les secteurs sont touchés, à l’exception notable de la santé et de l’action sociale. Cette tendance est liée au contexte : le nombre d’entrées en stages dans ces deux branches a augmenté l’an dernier de 16% alors que le plus fort recul touchait l’hôtellerie-restauration et le commerce. 

Marges de manœuvre

Le recrutement de stagiaires relève essentiellement de la responsabilité des entreprises. Ce que peut faire l'État c'est aider, aides financières au recrutement ou mesures fiscales. Les aides à l'embauche des jeunes sont prolongées jusqu'à fin mai, les mesures pour l'alternance et l'apprentissage jusqu'au 31 décembre. Avec la jeunesse, on touche un point ultra-sensible des effets de la crise et les chiffres du ministère du Travail apparaissent comme un marqueur supplémentaire de l’urgence de la situation. On s'aperçoit chaque jour un peu plus combien la jeunesse paie un lourd tribut à la crise.

Une stagiaire au travail. Photo d\'illustration.
Une stagiaire au travail. Photo d'illustration. (CLAUDE PRIGENT / MAXPPP)