Epargne : nouveau succès en mars pour le Livret A

écouter (3min)

Le Livret A confirme son succès en mars. Le produit d'épargne préféré des Français a enregistré le mois dernier des dépôts de trois milliards d’euros

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un livret A et des billets de banque. (S?BASTIEN MUYLAERT / MAXPPP)

Succès du Livret A mais également du LDD (Livret de développement durable et solidaire), lui aussi très prisé, qui a totalisé 650 millions d'euros de collecte. Sur l'ensemble du premier trimestre (entre janvier et mars), les deux livrets ont engrangé près de 14 milliards d'euros nets.

Le Livret A a toujours été considéré comme un placement refuge mais le relèvement de son taux de rémunération de 0,5 à 1% le 1er février a renforcé l'attrait. Un relèvement intervenu après plus de dix ans sans hausse et deux ans de plancher historique à 0,5%. Mais du fait de l'inflation, le rendement réel est aujourd'hui négatif de plus de trois points, du jamais vu depuis les années 80.

Inégalité

Tout le monde n’est pas égal face à cette épargne dite de "précaution". Aujourd’hui, sept Français sur dix possèdent un Livret A sur lequel on place, quand on le peut, les quelques économies possibles au cours de la vie pour faire face en cas de coup dur ou assurer les fins de mois difficiles. Mais selon le Conseil d’analyse économique, pendant la crise, les 10% des ménages les plus modestes se sont plutôt endettés qu’ils n’ont réussi à épargner. Reste la question du fléchage de cette épargne.

Comment inciter les Français à l’utiliser de manière plus efficace, par exemple pour aider les entreprises à investir ? Géré conjointement par la Caisse des dépôts et les banques commerciales traditionnelles, le Livret A sert aujourd'hui essentiellement à financer le logement social. Le LDD est lui dédié à l'économie sociale et solidaire ainsi qu'aux travaux en faveur des économies d'énergie dans les logements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.