Cet article date de plus de deux ans.

Un muscle de la mâchoire vient d'être découvert par des scientifiques suisses

Des chercheurs suisses ont découvert un nouveau muscle dans le corps humain, situé dans la mâchoire, qui joue un rôle essentiel dans la mastication.

Article rédigé par franceinfo - Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le muscle masséter illustré par ordinateur. (SEBASTIAN KAULITZKI / SCIENCE PHOTO LIBRARY RF / GETTY IMAGES)

Quand vous serrez les dents, vous sentez un groupe de muscles qui se contracte juste devant l'oreille. Le petit nouveau se situe tout en haut de ce groupe de muscles. S'il a pu passer inaperçu durant toutes ces années, c'est parce qu'il est caché dans les profondeurs d'un muscle qui lui est bien connu : le muscle masséter. Les livres d'anatomie décrivaient jusqu'ici ce muscle masséter comme étant composé de deux parties, deux couches musculaires, mais en fait il y en a trois.

C'est cette nouvelle couche musculaire qui vient d'être clairement identifiée et décrite par des chercheurs de l'université de Bâle en Suisse. Et cette couche musculaire a une fonction bien précise : elle permet de stabiliser la mâchoire inférieure et de la faire bouger vers l'arrière, vers l'oreille, quand vous rentrez le menton. C'est un muscle qui joue un rôle ​essentiel dans la mastication.

Une découverte scientifique de taille

Cette découverte devrait servir aux dentistes et aux chirurgiens, pour rééduquer et soigner des dysfonctionnements de la mâchoire. Par ailleurs, même si ce nouveau muscle, baptisé masséter coronoïde, n'est qu'une tout petite couche de fibres musculaires sur un total de plus de 600 muscles dans le corps humain, en termes de nouveauté scientifique, "c'est comme si des zoologistes découvraient une nouvelle espèce de vertébré" ont indiqué les auteurs de ces travaux.

Ce muscle masséter coronoïde n'est pas très gros, mais c'est loin d'être le plus petit du corps humain. Le plus petit se trouve dans l'oreille, dans le conduit auditif. Et le muscle le plus volumineux et le plus puissant du corps humain, c'est le grand fessier, muscle qui permet de tenir debout et d'assurer l'extension de la cuisse.

Dépense-t-on plus de calories au repos quand on est musclé ? La différence n'est pas énorme. Si la masse musculaire augmente de 20% cela ne fait augmenter le métabolisme de base que de 4 à 5%. Donc avec 20% de muscle en plus, un homme de 90 kg pourra avaler 100 calories supplémentaires, ce qui correspond à trois carrés de chocolat ou un sixième de hamburger. Donc même avec un corps d'athlète, il y a une justice, il faut quand même bouger pour garder la ligne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.