Cet article date de plus d'un an.

Santé : une étude montre qu’une seule cigarette peut suffire à bloquer la production d’œstrogène chez les femmes

Une seule cigarette peut avoir un gros impact sur le cerveau des femmes et c'est sans doute ce qui explique pourquoi elles ont plus de mal à arrêter de fumer que les hommes. Une découverte importante alors que démarre mardi 1er novembre le "mois sans tabac.

Article rédigé par franceinfo - Boris Hallier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une femme allume une cigarette. (JUSTIN TALLIS / AFP)

Des chercheurs suédois ont découvert que la dose de nicotine contenue dans une seule cigarette bloque la production d'oestrogéne, l'hormone féminine, dans le cerveau des femmes. Plus précisément dans le thalamus, une partie du cerveau émotionnel qui joue un rôle essentiel dans le comportement, les émotions comme le plaisir. C'est une cible parfaite pour les drogues addictives.

>> Mois sans tabac : "Je ne pensais pas tomber autant dans l'addiction", confient des jeunes fumeurs

Ces scientifiques ont administré une dose de nicotine par voie intranasale à dix volontaires, des femmes en bonne santé. Ils ont ensuite injecté un produit radioactif, capable de s'attacher à la protéine qui produit les oestrogènes. Grâce à une IRM et un scanner du cerveau l'équipe de chercheurs a pu voir la quantité de protéine diminuer. Voilà qui explique sans doute pourquoi les femmes ont du mal à arrêter de fumer et pourquoi elles rechutent plus souvent que les hommes. Pourtant la quantité de nicotine dans une cigarette est assez faible. 

C'est d'ailleurs ce qui a étonné la chercheuse en charge de l'étude, d'après elle ça démontre "à quel point les effets du tabagisme sont puissants sur le cerveau d'une femme".  La docteur Erika Comasco estime d'ailleurs que la nicotine pourrait avoir d'autres effets sur les femmes, notamment sur leur système reproducteur. Mais elle reste très prudente puisque son étude porte sur 10 femmes seulement. Elle compte donc mener des travaux sur un échantillon plus important.

Plus d'une femme sur cinq fume tous les jours en France

Cette découverte est en tout cas importante quant on sait les effets néfastes du tabac, en particulier pour les femmes. Le tabac est responsable d'un décès sur cinq chez les femmes de moins de 65 ans d'après les chiffres de l'Alliance contre le tabac. La cigarette a provoqué une augmentation spectaculaire des crises cardiaques et des cancers du poumon, essentiellement chez les moins de 50 ans. 

Malgré tout les femmes reste très nombreuses à fumer : en France plus d'une femme sur cinq fume tous les jours. C'est l'un des taux les plus élevés au monde, d'après le Comité national contre le tabagisme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.