Le billet sciences, France info

Musique : qu'est ce qui se passe dans notre cerveau quand on entend sa chanson préférée ?

Le Covid-19 nous donne le blues. Pourtant la musique est une source de réconfort.Des chercheurs de Besançon viennent de publier une étude sur le "frisson musical". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme écoute de la musique au casque (illustration).
Un homme écoute de la musique au casque (illustration). (WESTEND61 / GETTY IMAGES)

Pourra-t-on un jour se soigner grâce à la musique ? Elle aide déjà au diagnostic de certaines maladies comme la dépression ou Alzheimer. En tous cas, des chercheurs de l'université de Besançon viennent de faire une expérience intéressante sur le frisson musical, quand la musique nous provoque une réaction épidermique, quand "elle nous met les poils". Un moment déjà analysé par d'autres chercheurs canadiens ou américains avec des appareils comme des scanners.

L'expérience s'est faite cette fois avec un matériel plus léger, moins impressionnant pour les participants, puisqu'il s'agit d'un électroencéphalogramme (EEG). Thibault Chabin et son équipe de l’université de Besançon a demandé à 18 participants d’écouter leur chanson préférée avec un appareil équipé de 256 électrodes a ainsi pu repérer les signaux très fins que s’envoyaient leurs neurones pendant la chanson.

Qu’est ce qui provoque ce frisson ? 

D’abord, notre cerveau libère de la dopamine : cette hormone de la récompense, qui agit aussi quand on gagne au loto, apr exemple. Mais surtout, les chercheurs français ont pu voir dans leur étude que les participants avaient des frissons un peu partout, un peu tout le temps, parce que leur mémoire musicale agissait : celle qui nous dit je connais etj’aime cette chanson. Mais agissait aussi une mémoire d’anticipation du cerveau, celle du moment qui arrive, qui provoque cette réaction épidermique qui nous donne la chair de poule. 

Cette expérience fait partie d’un plus grand projet scientifique autour du rôle de la musique. Elle n’a pas l’air de provoquer des effets biologiques bénéfiques : au sens strict, on ne se soigne pas à la musique. Pourtant elle nous procure des sensations, des réactions physiques positives. Les neuroscientifiques mélomanes tentent donc de les comprendre.

En septembre 2019, les chercheurs ont réussi à mener une expérience de plus grande ampleur en équipant les spectateurs de toute une salle de concert avec des EEG pour voir si leurs cerveaux se mettent en connexion les uns avec les autres et avec la musique. Ils veulent voir ce qu'ils appellent le partage émotionnel : s'il y a une synchronisation cérébrale entre des spectateurs qui ne se connaissent pas. On attend avec impatience leurs résultats. En attendant, écouter nos musiques préférées nous fait du bien, même si on ne sait pas encore exactement pourquoi. À vos playlists !

Un homme écoute de la musique au casque (illustration).
Un homme écoute de la musique au casque (illustration). (WESTEND61 / GETTY IMAGES)