Le billet sciences, France info

Les éoliennes sont-elles écologiques ?

Le débat autour des implantations d'éoliennes est très présent dans la campagne en vue des élections régionales. Même Stéphane Bern, l'animateur et grand défenseur du patrimoine, a tiré à boulets rouges sur ces machines qu'il ne considère pas comme écologiques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des éoliennes en Côte-d\'Or. Photo d\'illustration.
Des éoliennes en Côte-d'Or. Photo d'illustration. (OLIVIER ESTRAN / FRANCE-BLEU BOURGOGNE / RADIO FRANCE)

Tout dépend de ce que l’on entend par écologique. D’abord toute production d’énergie a un impact sur l’environnement. Si on regarde la donnée climatique, puisque l’on s’est engagé à respecter l’accord de Paris, les éoliennes sont parmi les mieux classées pour le climat avec l’hydraulique et le nucléaire. L’Ademe a regardé toute la pollution émise par une éolienne lors de sa production d'électricité : zéro émission de CO2 ; mais aussi ce que l’on appelle l’énergie grise de leur cycle de vie. Cela représente toute l’énergie qu’il a fallu utiliser, de leur fabrication à leur recyclage. Résultat : une éolienne émet 80 fois moins de gaz a effet de serre que du charbon, 40 fois moins que du gaz et même quatre fois moins que du solaire. 

On connaît moins bien pour les autres sources d’énergie mais les scientifiques du Giec et de l’IPBES rappellent que l’exploitation des réserves fossiles, leur transformation, leur transport, leur pollution impactent de nombreuses espèces, des vers de terre aux mamifères marins.
En revanche, l’impact des éoliennes est mieux renseigné pour les oiseaux et les chauve-souris. La Ligue de protection des oiseaux estime qu’une éolienne tue entre un et 18 oiseaux par an et s’oppose à leur présence dans les zones Natura 2000. Mais cette semaine, les chercheurs du CNRS et du Muséum d’Histoire naturelle ont rappelé que ce qui a réduit de 30% les oiseaux communs en 30 ans ce sont la disparition des haies, l’usage des pesticides et l’artificialisation des sols, même s’il ne faut pas ajouter de nouvelles menaces.  

Une filière de recyclage encore à construire

Comme d'autres énergies, l'éolien est un prédateur de nos ressources naturelles. Il faut environ 600 tonnes de béton coulés dans le sol pour maintenir ces mâts de 150 mètres de haut. Il faut aussi 20 à 45 tonnes d’acier. Il faut jusqu’à 600 kg de cuivre pour les bobines de la génératrice d’une éolienne. Une matière très demandée sur laquelle il y a beaucoup de besoin dans l’énergie, mais aussi les transports. Il y a également des matières plastiques, de la fibre de verre, de l’aluminium, des métaux.

En principe, des matières recyclables. Mais encore faut-il organiser cette filière de recyclage pour rendre les éoliennes encore plus écologiques. La programmation pluriannuelle de l'énergie prévoit une clause obligatoire pour certaines d'entre elles d’ici deux ans, alors qu’au moins 1 500 éoliennes en France vont arriver en fin de vie. Toute production d'énergie a un impact sur l'environnement.  

Des éoliennes en Côte-d\'Or. Photo d\'illustration.
Des éoliennes en Côte-d'Or. Photo d'illustration. (OLIVIER ESTRAN / FRANCE-BLEU BOURGOGNE / RADIO FRANCE)