Les chiens peuvent pleurer de joie quand ils retrouvent leur maître

écouter (4min)

Arrêtez de gronder votre chien s’il pleure tout le temps, il essaie peut-être tout simplement de vous dire tout son amour.

Article rédigé par
Bérengère Bonte - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une tête de chien. (VALÉRIE DEJEAN / RADIO FRANCE)

C’est la première fois qu’on démontre une émotion positive provoquant des larmes chez un non-humain. Jusqu’ici, chez les chiens, les retrouvailles avec le maître, c’était des sauts en l’air, des coups de langue, des battements de queue rapide. Il aura fallu que ces chercheurs japonais de l’université d’Azabu soumettent 18 chiens au test de Schirmer – concrètement, ils leur placent une bandelette sous la paupière – pour constater une production lacrymale beaucoup plus importante quand le maître réapparaît après cinq heures de séparation. C’est publié par la revue Current Biology.

Ce qui est intéressant, c’est qu’ils ont aussi étudié l’effet que ça fait au maître. On sait que les pleurs d’un nourrisson amènent ses parents à s’occuper de lui. Les larmes du chien aussi, manifestement. Ils ont présenté à 74 participants dix photos de cinq chiens, représentés avec plus ou moins de larmes. Ils leur ont demandé d'évaluer sur une échelle de un à cinq combien ils voulaient prendre soin de l'animal. Les chiens aux yeux larmoyants ont gagné 10 à 15% de personnes supplémentaires souhaitant s'occuper d'eux. Selon l'équipe, plus les yeux du chien sont humides, plus cela libère, chez le maître cette fois, l’ocytocine, qui est l’hormone de l’amour et du bonheur. Et l'animal le sent. L'étude le dit : les chiens auraient des compétences sociocognitives semblables à celles de l’homme, qui résulteraient d’une évolution convergente avec les humains.

Dans le même ordre d'idée, malin, le chien : avec la domestication, il s’est mis à développer un muscle très particulier, celui du sourcil interne qui lui donne ce petit air de chiot. Ça déclenche l’acte nourricier de son maître, selon une étude de 2019. Un coup de sourcil, et hop : double ration.

L'origine de l'information

Le professeur Takefumi Kikusui, le co-auteur de la recherche, a expliqué comment il avait obtenu cette certitude à nos confrères du journal anglais The Guardian. Il avait deux caniches et quand la femelle était enceinte, il y a six ans, il avait été frappé par son changement de visage en allaitant ses chiots. Un visage beaucoup plus tendre avec des larmes dans les yeux. De là l'idée que l'ocytocine pourrait augmenter les larmes. Et comme elle se libère aussi bien chez l’animal et chez l’homme, il a voulu tenter cette expérience de retrouvailles. À noter que le résultat est complètement différent si le chien retrouve d’autres humains – il ne pleure que pour son maitre. L’équipe compte désormais étudier ce qu’il en est lorsqu’il retrouve ses congénères.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.