Le billet vert, France info

Le billet vert. Le covoiturage, une nécessité pour la planète

La grève massive du 5 décembre prochain va provoquer de nombreuses perturbations dans les transports. De nombreux usagers s'organisent pour surmonter les blocages.

Le covoiturage devient une évidence. Illustration
Le covoiturage devient une évidence. Illustration (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La grève importante du 5 décembre prochain, notamment dans les transports, sera un véritable casse-tête pour beaucoup de personnes devant se rendre sur leur lieu de travail, sans compter les embouteillages en perspective.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, son secrétaire d’État chargé des Transports, ont présenté ce jeudi 28 novembre, en urgence, un plan pour encourager le covoiturage.

Encourager le covoiturage

Des aides financières et des applications nombreuses, ont été proposées, comme par exemple des aménagements urbains, au même titre que les transports en commun, ou encore des voies réservées, pour intégrer le covoiturage dans le système des transports en commun. Un "covoitureur" peut économiser jusqu’à 2 000 euros par an. Et le "covoituré" y trouve un transport de proximité pas cher avec un forfait de 400 euros par an, remboursables.  

Le leader du covoiturage est Blablacar, plateforme communautaire payante qui a aujourd’hui 70 millions d’utilisateurs dans une vingtaine de pays. Spécialiste de la grande distance, il s’est étendu dans le covoiturage de proximité, avec Blablalines qui compte aujourd’hui 900 000 membres. Frédéric Mazella, fondateur de Blablacar y voit également un relai social bénéfique. Tripler le nombre de trajets réalisés en covoiturage d’ici 2024, aurait comme conséquence de  diminuer d'un million le nombre de voitures sur nos routes chaque jour, et permettrait ainsi de diminuer nos émissions de 7 800 tonnes de CO2.

Le taux d’occupation des véhicules, s’il passait de 1,1 personne à 1,6 par voiture, réglerait le problème des embouteillages

7 800 tonnes de co2, c’est l’équivalent de 14 000 tonnes de papier, 2,8 millions de jours de chauffage pour 7 800 appartements, ou encore 7 800 allers-retours Paris-New York en avion. Le plus grand réseau de covoiturage domicile-travail est assuré par Klaxit avec plus de deux millions de trajets par jour, grâce à des accords avec les collectivités et les entreprises.

Ou encore l’application Lane, qui met en relation en temps réel un conducteur et un utilisateur. Grâce à des bornes tactiles ou simplement via son mobile. Ce plan de mobilisation au covoiturage dévoilé à quelques jours d’une grève des transports n’est pas vraiment un hasard, il permet de dire aux usagers, "nous sommes avec vous pendant la grève."  

Mais au-delà de cette grève massive, les mesures annoncées pour encourager le covoiturage devraient porter leurs fruits. Sachant que 70% des déplacements domicile-travail sont réalisés en voiture, et le plus souvent, seul à bord, le covoiturage devient une évidence pour tous.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le covoiturage devient une évidence. Illustration
Le covoiturage devient une évidence. Illustration (MAXPPP)