Le billet vert, France info

Le billet vert. Incendies : comment la France peut aider l'Australie

La France dispose d’une expertise et d’une technique de lutte contre les feux de forêts reconnue internationalement. Elle à proposé de l'aide à l'Australie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pompiers français déployés pour lutter contre les feux de la foêt amazonienne en Bolivie, en septembre 2019.
Pompiers français déployés pour lutter contre les feux de la foêt amazonienne en Bolivie, en septembre 2019. (JONATHAN SARAGO / MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour lutter contre les violents incendies qui ravagent le pays depuis des mois, la France propose un soutien logistique et scientifique aux Australiens mais encore faut-il qu’ils l’acceptent.Emmanuel Macron a appelé dimanche 5 janvier le Premier ministre australien Scott Morrison pour faire cette proposition et même si les deux chefs d’État n’ont pas la même vision de l’industrie du charbon et du climat, les relations sont très bonnes avec Canberra. Devant l’émotion suscitée par ces incendies, de nombreux pays amis proposent leur aide comme les Néo-Zélandais, les Canadiens, les Américains et bien sûr les Européens.  

Une aide des pompiers et de la sécurité civile

Même si les Australiens ont surtout besoin de moyens aériens pour aller éteindre les feux sur son vaste territoire, nous n’allons pas envoyer nos Canadair à l’autre bout de la planète. Le trajet est trop long et trop coûteux en carburant. Mais nous pouvons envoyer des moyens humains. Déjà depuis la Nouvelle-Calédonie toute proche, d’où un officier de la sécurité civile et de la gestion des risques est parti. Une petite équipe d’hommes pour commencer avant une vague plus importante de renforts serait utile, ne serait-ce que pour relever des pompiers et des volontaires australiens très fatigués par des semaines de lutte contre les flammes.

La France dispose d’une expertise et d’une technique de lutte contre les feux de forêts reconnue internationalement. Elle peut aussi envoyer du matériel, des drones, des masques, des engins de déblaiement comme elle l’a fait en septembre dernier pour aider la Bolivie à lutter contre les feux d’Amazonie. Cette aide logistique peut être directement envoyée en Australie par Paris, ou s’inscrire dans le nouveau mécanisme de protection civile européen. Les négociations sont donc aux mains des diplomates.  

Une aide scientifique pour préserver la biodiversité

L’Elysée a également proposé une aide de coopération scientifique, dans le cadre du partenariat stratégique réhaussé entre Paris et Canberra. Selon une estimation du professeur Chis Dickman de l’université de Sydney, près de 500 millions d’animaux ont péri depuis le début de la crise en septembre mais cette estimation est très prudente et ne compte pas les insectes ou les reptiles. Toutes les espèces ne sont pas touchées de la même façon: les koalas sont très menacés par les incendies parce que contrairement aux kangourous, ils ne s’enfuient pas en faisant des bonds... Ils ont même tendance à grimper en haut de leur arbre fétiche, l’eucalyptus: un arbre gorgé d’huile qui explose quand il s’enflamme.

La France propose donc une aide pour la protection de la biodiversité exceptionnelle de l’Australie, elle accueillera en juin prochain à Marseille le congrès de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, qui établit la fameuse liste rouge des espèces en danger. Elle compte donc d’ici là rassembler toute la communauté scientifique qui travaille sur le déclin des espèces animales et végétales : celles pour lesquelles il y a justement urgence à stopper ces incendies.  

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Pompiers français déployés pour lutter contre les feux de la foêt amazonienne en Bolivie, en septembre 2019.
Pompiers français déployés pour lutter contre les feux de la foêt amazonienne en Bolivie, en septembre 2019. (JONATHAN SARAGO / MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES / AFP)