Le 22 décembre, nous venons de vivre la nuit la plus longue de l’année

C’est en effet aujourd’hui le solstice d'hiver. À quoi correspond ce phénomène ?
Article rédigé par Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les indigènes Quechua ont célébré leur Nouvel An et leur solstice d'hiver, le 21 juin 2023, marquant le début de l'année 5531. Le 22 décembre, au tour de l'hémisphère nord de voir les jours commencer à s'allonger. (JORGE BERNAL / AFP)

Le solstice d'hiver correspond pour nous, au moment où l’hémisphère nord est le plus éloigné du soleil et reçoit donc le moins de lumière. Il faut bien se rappeler que la terre tourne sur elle-même autour d’un axe de rotation qui est incliné, ce qui fait qu’au fil de la rotation, l'hémisphère nord et sud sont à tour de rôle plus ou moins proche du soleil.

Cet instant où le pôle nord est le plus éloigné du soleil est survenu dans la nuit du 21 au 22 décembre, à 3h27m19s. Nous avons à ce moment précis basculé  dans la période ou les jours rallongent. Ce 22 décembre, le soleil se lève donc, comme la veille, à 08h43 mais il se couchera une minute plus tard à 16h55.

Sur le calendrier, ce solstice dure un jour, mais sur le plan astronomique, il ne dure qu’une seconde. C’est une mécanique céleste tellement régulière que différentes méthodes d’observation astronomiques permettent de calculer avec précision l’heure exacte du solstice, à la seconde près, pour les années futures en se basant sur l’inclinaison de l’axe terrestre et de l’orbite de la Terre. L’Observatoire de Paris a d’ailleurs déjà la liste la date de tous les solstices d’hiver jusqu’en 2999. Cette année-là, le solstice d’hiver interviendra le 21 décembre à 22h25’54’’.

Nous ne le ressentirons que fin janvier

Mais les journées qui rallongent ne veulent pas forcément dire que météorologiquement le plus dur est derrière nous, car, même si on gagne quelques minutes de soleil en plus chaque semaine, il existe une inertie de l’atmosphère qui fait que, d’un point de vue météorologique, ce soleil supplémentaire ne réchauffe pas tout de suite l’ambiance. Le pic de l’hiver qui démarre officiellement aujourd’hui, se situe plutôt mi-janvier, indique Météo France.

Notre organisme non plus ne va pas ressentir tout de suite la différence en termes d’exposition supplémentaire à la lumière. En réalité, c’est plutôt à partir d'une heure de soleil supplémentaire que notre cerveau commence à percevoir que les jours rallongent, donc ce sera plutôt à partir de la fin du mois de janvier.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.