Le billet sciences, France info

Covid-19 : les anticorps du lama efficaces contre les variants

L’an dernier, des chercheurs belges avaient montré que les anticorps d'un lama pouvaient nous aider contre le coronavirus. Aujourd'hui, ils montrent qu'ils ont le même effet contre les variants du virus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des lamas immunisés avec la protéine SARS-CoV-2 à l\'Institut national de technologie agricole d\'Hurlingham (Argentine). Photo d\'illustration.
Des lamas immunisés avec la protéine SARS-CoV-2 à l'Institut national de technologie agricole d'Hurlingham (Argentine). Photo d'illustration. (JUAN MABROMATA / AFP)

Ce n’est pas parce que l’on a des vaccins que les recherches s’arrêtent pour trouver des médicaments contre le Covid-19. Même chez les animaux comme le lama. L’an dernier, des chercheurs avaient révélé dans une étude leur intérêt pour les anticorps du lama Winter. Une femelle élévée dans la ferme d'un laboratoire près de l’université de Gand, en Belgique. Des chercheurs l’avaient infectée quatre ans plutôt avec des virus comme le SARS-CoV1 et le Mers. Ils avaient même à l’époque publié une étude pour montrer comment les anticorps de ce lama luttaient efficacement contre la famille des coronavirus.

Notre lama a fait des émules. Des chercheurs australiens, cette fois, ont identifié quatre petits anticorps chez lui qui empêchent la pointe de notre coronavirus de s’accrocher au récepteur des cellules. Ils cherchent maintenant à savoir s’il suffit d’un anticorps ou s’il faut un cocktail pour que ça marche. Mais surtout, ils ont vu que cela restait efficace même contre les variants du virus, ceux qui portent aujourd’hui la mutation 501Y : le britannique, le sud-africain et le brésilien. Ils ont injecté ces anticorps à des souris qu’ils ont ensuite contaminées avec ces différents souches du virus. Les poumons de presque tous les rongeurs n'avaient pas de trace de l'infection. 

Toujours des idées de traitements thérapeutiques et prophylactiques

Est-ce que nous aurons des traitements à base d'anticorps de lama ? Rien n'est sûr. Déja, avec des plasmas de patients immunisés, ce n'est pas encore gagné. D'autant que ces anticorps propres au lama sont rapidement éliminés par les reins. Le temps de la recherche n’est pas forcément celui de l’actualité. Et un traitement qui fonctionne sur les souris ne marche pas forcément sur les humains.

Mais les chercheurs ne laissent pas tomber pour autant. Ceux de l’université de Pittsburg aux États-Unis, ont travaillé sur les anticorps d’un autre lama : Wally. Ils estiment dans une étude publiée dans Science, que les siens ont un pouvoir neutralisant 100 à 1 000 fois supérieur à ceux de Winter. Ils ont fait leur essai sur des cellules en laboratoire. Mais ils n'envisagent pas de nous injecter des anticorps de lama comme aux souris dans le péritoine, ils travaillent plutôt sur un spray à mettre dans le nez et qui protègerait les voies respiratoires de l’infection.     

Des lamas immunisés avec la protéine SARS-CoV-2 à l\'Institut national de technologie agricole d\'Hurlingham (Argentine). Photo d\'illustration.
Des lamas immunisés avec la protéine SARS-CoV-2 à l'Institut national de technologie agricole d'Hurlingham (Argentine). Photo d'illustration. (JUAN MABROMATA / AFP)