Cet article date de plus d'un an.

Tiktok : danger ou non pour les enfants ?

Les réseaux sociaux, et en particulier Tiktok, sont-ils réellement un danger pour la santé des enfants ? Les choses ne sont pas si simples en la matière. Retour sur le rapport du Sénat.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'usage des réseaux sociaux, et en particulier de Tiktok, est-il vraiment dangereux pour la santé des enfants ? (ANNE-SOPHIE BOST / MAXPPP)

Le Billet science week-end, avec Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine Epsiloon. Où l'on reparle de Tiktok, puisque la commission d’enquête lancée en mars au Sénat a rendu son rapport.

franceinfo : Quels sont les dangers de cette application – la plus téléchargée au monde ? Quels sont les dangers en particulier pour les jeunes ?

Mathilde Fontez : C’est loin d’être clair. Dans leurs conclusions, les sénateurs sont surtout très critiques sur les liens de l’application avec le gouvernement chinois. Ils pointent les risques géostratégiques, de manipulation de l’information, et le manque de transparence dans le fonctionnement de l’appli. Il y a en particulier des zones d’ombre sur la collecte, le stockage et l’exploitation des données des utilisateurs.

Les sénateurs pointent aussi un contrôle inexistant de l’âge. Tiktok, c’est 22 millions d’utilisateurs en France, dont 47% ont entre 13 et 24 ans. L’application est interdite aux moins de 13 ans, mais 63% des enfants de 13 ans l’utilisent, et 45% des 11-12 ans. La grande question, ce sont les risques psychologiques pour ces enfants, forcément plus vulnérables que les adultes à ce flux de vidéos qui défilent. Et pour l’instant, il n’y a pas vraiment de réponse.

Pourtant, on parle souvent d’addiction aux réseaux sociaux ?

Oui, mais les rares études qui existent – il y en a peu, le rapport rejoint ici une enquête que nous avions mené il y a quelques mois – montrent que le sujet commence tout juste à être étudié par les spécialistes, et pour l’instant, les conclusions ne sont pas si claires, parfois même contradictoires.

Certes, il y a des dangers démontrés : sur les moins de 3 ans, les données sont cohérentes et prouvent que l’utilisation de Tiktok, et plus généralement des réseaux sociaux, retarde l’acquisition du langage, la reconnaissance des émotions et la motricité fine. Les effets des écrans sur le sommeil sont aussi largement prouvés : une forte exposition retarde l’endormissement et perturbe la nuit.

Aucune conclusion générale ?

L'idée d’une addiction qui serait créée par Tiktok, que les utilisateurs seraient en moins bonne santé mentale, ou qu’ils auraient de moins bons résultats scolaires que les autres, tout cela peine pour l’instant à être démontré. Comme d’ailleurs pour les autres réseaux sociaux, sauf quand l’utilisation est très intensive. Est-ce que Tiktok provoque, par exemple, un effondrement de l’attention ? Les chercheurs n’observent rien de tel. Il est impossible de conclure que les réseaux sociaux ont des effets négatifs. Ils pourraient jouer, plutôt, le rôle d’un amplificateur, en renforçant des difficultés psychologiques qui existeraient déjà.

À l’inverse, certaines études pointent aussi des effets positifs : la réduction du stress, la connexion sociale, et surtout la créativité.

Le rapport du sénat à lire ici : senat.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.