Cet article date de plus d'un an.

On a trouvé l’arbre le plus grand de toute l’Amazonie

Cela faisait plusieurs années que les chercheurs essayaient de le repérer, au milieu de l’Amazonie… Mais ça y est : on a trouvé le plus grand arbre de la plus grande forêt du monde.

Article rédigé par franceinfo - Hervé Poirier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le plus grand arbre de l'Amazonie, un Dinizia excelsa, repéré en 2019 et enfin trouvé par une équipe de chercheurs. 88,50 mètres de haut et une circonférence de 5,5 mètres. (RAFAEL ALEIXO / SETEC / AFP)

Un géant d'Amazonie repéré après des années de recherche, une espèce réputée pour son bois exotique. Les précisions d'Hervé Poirier, rédacteur en chef du magazine scientifique Epsiloon.

franceinfo : À quoi ressemble ce géant ?  

Hervé Poirier : Un chercheur brésilien qui a participé à l’expédition parle "d’une des plus belles choses qu’il ait jamais vues, tout simplement divin". Mais bon, franchement, il ressemble à un arbre normal. C’est un Dinizia excelsa, une espèce réputée pour son bois exotique et abondamment coupée. Il a plus de 400 ans – les analyses sont en cours – et il fait 88,50 mètres de haut, un immeuble de 30 étages : le record amazonien.

Il avait été repéré en 2019 sur des images satellites dans la réserve naturelle de la rivière Iratapuru, dans le nord du Brésil. Après quatre échecs, il a fallu deux semaines de randonnées à travers la jungle la plus sauvage pour qu’un groupe d'universitaires et d'écologistes puisse enfin le voir, le toucher.  

Bon, on peut se demander : à quoi bon tous ces efforts ?   

C’est juste un arbre plus grand qui dépasse de la canopée. Oui, mais pas seulement. Se mettre en face de cet arbre, c’est interroger nos relations avec l’autre grande puissance de la planète : ces grands arbres qui dominent leur forêt, sont-ils en train de disparaître ?

Car oui, les grands arbres sont plus menacés que les autres. Par les coupes directes (pour leur bois ou la terre qu’ils occupent), par la fragmentation des forêts (plus la forêt est petite, plus les grands arbres sont fragiles face aux tempêtes, à la foudre), mais aussi par le réchauffement (une expérience menée en Amazonie a montré que l’impact de la sécheresse est 5 fois plus délétère pour les grands arbres que pour les autres).  

Beaucoup de chercheurs s’inquiètent donc de cette possible disparition de ces colosses végétaux qui jouent un rôle clé dans les forêts. Pas seulement parce qu’ils ils abritent un écosystème riche ou parce qu’ils stockent beaucoup de CO2 : c’est surtout leur rôle pour toute la forêt qui fait actuellement l’objet de travaux passionnants.  

Un grand arbre, un vieil arbre, c’est un individu qui a montré une capacité remarquable à surmonter l’adversité, à survivre à des événements climatiques extrêmes et variés : il dispose donc d’un patrimoine génétique précieux pour les nouvelles pousses. Un point crucial pour la gestion des forêts, partout dans le monde. C’est en face de cela, finalement, que nous met le géant amazonien : comme dans le Seigneur des anneaux de Tolkien, c’est peut-être de l’alliance entre humains et grands arbres que dépend la préservation du monde…  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.