Cet article date de plus de deux ans.

La chaleur, ça rassure !

La chaleur nous rassure vraiment. Des chercheurs ont étudié l’impact de la chaleur sur nos réactions et ont découvert qu’elle joue un rôle profond. Elle inhibe la sensation de peur. Et ce, de manière durable.  

Article rédigé par franceinfo - Mathilde Fontez
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
On n'avait jamais étudié vraiment les effets rassurants de la chaleur sur les humains. Une équipe américaine vient de le tester. (Illustration) (GUIDO MIETH / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)

Aujourd’hui, on a froid, il pleut. C’est enfin l’hiver. Alors on parle de la chaleur, et de son impact sur nous, avec une découverte d’une équipe de psychologues américaine qui atteste de cet effet. Et cela n'avait jamais vraiment été étudié. Les précisions de Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine scientifique Epsiloon.

franceinfo : La chaleur serait capable de nous rassurer vraiment, d'éteindre nos peurs ? 

Oui, ça marche avec le feu de cheminée, le vin chaud, la soupe, la bouillotte… avec tous les clichés de l’hiver. Ça marche aussi avec un simple sac chauffant. C’est ce qu’ont utilisé ces chercheurs pour réaliser leurs tests.

Ils sont partis d’un constat : le rôle central que joue la chaleur dans la survie des mammifères, dont nous faisons partie. Et d’une interrogation : existe-t-il des stimuli qui déclencheraient automatiquement chez nous une sensation de sécurité ?

Des sensations qui nous rassureraient automatiquement ?

Oui. Parce qu’en fait, cela n’avait jamais vraiment été étudié. Alors qu’on connaît bien les stimuli qui déclenchent automatiquement un comportement d’alerte, de défense.

L’exemple typique, c’est notre aversion pour les araignées, ou les serpents. Cette peur atavique ne nous sert pas à grand-chose aujourd’hui. Ce serait plus rationnel d’avoir peur des voitures. Mais on n’y peut rien. On en a héritée, et elle est inscrite en nous.

Les chercheurs ont donc voulu tester l’effet contraire : est-ce qu’il y a des stimuli qui sont automatiquement reconnus par nous comme rassurants.

Et ils ont trouvé que la chaleur joue ce rôle…

Elle inhibe totalement la peur ! Même s’il ne s’agit que d’un contact sur la main. Leur expérience est toute simple : ils ont mis dans les mains de volontaires des objets de différentes matières dont un objet chaud, et ils les ont associés à des décharges électriques – oui, c’est toujours un peu risqué de se porter volontaire pour une expérience de psychologie.

Et ce qu’ils ont observé, c’est que malgré les décharges, l’objet chaud ne déclenchait aucune peur. Alors que les autres oui. L’objet chaud était même capable d’éteindre la peur des autres objets.

Et en fait, ils se sont aperçus que cela rejoignait d’autres études réalisées chez les animaux, qui montraient déjà cet effet de la chaleur : on a observé par exemple que les bébés singes, séparés de leur mère, peuvent facilement s’attacher à une peluche, seulement si elle est chaude. Ils évitent les peluches froides.

On a aussi remarqué que les chiots calment leurs aboiements de détresse quand ils sont dans une pièce chaude. La chaleur nous rassure. Et c’est profondément inscrit en nous, comme la réaction face à l’araignée...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.