Le 17 / 20 numérique, France info

Le financement participatif sauve une biscuiterie normande

100.000 euros récoltés, plus de 2.000 donateurs, le tribunal de commerce de Caen a validé l'offre de reprise de la biscuiterie Jeannette soutenue par une campagne de "crowdfunding".

(©)

Direction Caen. En décembre dernier, la biscuiterie Jeannette est placée en liquidation. Une entreprise née en 1850 et qui comptait une vingtaine de salariés fin 2013. Depuis, ils se battent. Sept projets de reprise étaient sur la table. Pour appuyer son dossier, un candidat a fait appel aux internautes : George Viana, un homme d'affaires franco-portugais attristé de voir sa marque de biscuits préférée disparaitre. Il voulait réunir 50.000 euros par le financement participatif pour prouver que les madeleines Jeannette n’appartenaient pas au passé. La campagne a dépassé les 100.00 euros et toutes ses espérances.

LE 17/20 NUMERIQUE 25.11.2014 Georges Viana, repreneur de la biscuiterie Jeannette
--'--
--'--
Sur les sept projets présentés, Georges Viana était d’ailleurs le seul à prévoir des embauches. Le projet de George Viana comprend 16 salariés au total et un site de production qui reste en Normandie.

Comment expliquer un tel succès ?

Les internautes et les madeleines fussent-elles normandes, ce n'était pas gagné sur le papier. Mais la préservation du "Made in France" les a sans doute convaincu bien au-delà de la région normande. Avec une pointe de Proust également.

LE 17/20 NUMERIQUE 25.11.2014 Georges Viana, repreneur de la biscuiterie Jeannette 2
--'--
--'--
Les donateurs, ils sont plus de 2.000, auront des contreparties sous forme de madeleines. Une biscuiterie Jeannette qui reprendra totalement sa production en juin 2015.

(©)