Le 17 / 20 numérique, France info

Google développe le "fact checking" automatique

Internet, cette bibliothèque inépuisable de connaissances est aussi le continent de la rumeur. Google espère y faire le ménage.

(Le fact checking)

La vérification par les faits (en anglais "fact checking ") désigne une méthode consistant à vérifier et valider l’exactitude des chiffres, des informations et des affirmations énoncés dans un texte ou un discours. Selon un document de recherche publié par Google en février et analysé ce week-end par le magazine scientifique New Scientist , une équipe d'informaticiens de Google a proposé un moyen de classer les résultats de recherche non par leur popularité mais par leur exactitude factuelle.

Attention, il s'agit d'un document de recherche et non d'une annonce de produit, Google en publie des centaines par an selon le Washington Post . Reste que le moteur de recherche le plus populaire de la planète voudrait évaluer efficacement la vérité et envisage sérieusement de proposer cette technologie au grand public.

Selon cette étude, il ne serait pas trop difficile pour les ordinateurs de déterminer si une déclaration est vraie ou fausse. Pour évaluer un fait, ils ont besoin de deux choses : le fait brut et un processus efficace pour comparer les sources. Google a déjà commencé ce travail de référence avec son "Knowledge Graph ", une base de connaissance pour compiler les résultats de son moteur de recherche avec des informations sémantiques issues de sources diverses. Ce système pourrait s'appliquer dans le futur à n'importe quelle actu ou affirmation.

On ne sait pas exactement ce que Google prévoit de faire avec cette nouvelle technologie. Il est d'ailleurs possible qu'elle ne voit jamais le jour. Pourtant, développer un moteur de recherche capable d'évaluer la vérité serait une percée considérable.

(Le fact checking)