La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Une alpiniste renonce à un record sur le Kilimandjaro pour sauver son guide

Une alpiniste voulait battre le record de vitesse pour escalader le Kilimandjaro en Afrique. Elle y a renoncé suite à l'état de santé de son guide.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Kilimandjaro vu depuis Amboseli (Kenya).
Le Kilimandjaro vu depuis Amboseli (Kenya). (TONY KARUMBA / AFP)

Elle s’appelle Vanessa Morales, elle est française, et elle s’est lancé un défi : être la plus rapide à gravir les 5 895 mètres du Kilimandjaro, en Tanzanie. Rien que ça. Et vous savez quoi ? Elle l’a fait ! Mardi dernier, Vanessa Morales a attaqué l’ascension, atteint le sommet, et elle est redescendu en 9 heures, 58 minutes et 49 secondes. Soit près de sept minutes de mieux que le précédent record, datant de 2017.

Sauf qu’en bas, le record de Vanessa Morales n’a pas été homologué. Et pour cause, elle a mis son chrono en pause sur la fin de l’ascension. Mais elle n’a pas triché, non. Bien au contraire, la française a mis son chrono en pause… pour venir en aide à son guide !


En effet, à près de 5 000 mètres d’altitude, Ronald, le guide de Vanessa, a fait une série de malaises. La française le raconte sur sa page Facebook. Ronald est obligé de ramper, il a du mal à bouger, et il risque la mort.
Alors, au diable les records, elle met son chrono sur pause, pour lui venir en aide, et lui permettre de se remettre sur ses jambes. Et ça tombe bien pour le guide, dans la vie de tous les jours, Vanessa est infirmière et pompier volontaire. La suite, on la connaît, ils ont pu finir et terminer l’ascension.


Certes, comme elle le dit elle-même, sa déception est immense. Elle a dû renoncer à son rêve. Faire une croix sur un an d’entrainement. Mais Vanessa Morales a sauvé la vie de son guide, qui l’a accueilli dans son village pour la fêter et la remercier à leur retour. Un geste qui vaut tous les records, et toutes les médailles.
Et comme le dit Vanessa Morales, ce n’est que partie remise !

Le Kilimandjaro vu depuis Amboseli (Kenya).
Le Kilimandjaro vu depuis Amboseli (Kenya). (TONY KARUMBA / AFP)