La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Quand les Danois se dressent sur le chemin des Bleus

Le Danemark s'est souvent mis en travers de l'équipe de France lors du premier tour des grandes compétitions. Et cela n'a pas toujours réussi aux Bleus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le défenseur central Marcel Desailly, à la fin du match perdu contre le Danemark en Coupe du monde, le 11 juin 2002. 
Le défenseur central Marcel Desailly, à la fin du match perdu contre le Danemark en Coupe du monde, le 11 juin 2002.  (Kyodo / MAXPPP)

On utilise parfois cette expression du "sparadrap" qui colle au doigt du capitaine Haddock en référence à L'Affaire Tournesol, cet album de Tintin où le fameux capitaine n'arrive pas à se débarrasser d'un pansement. Le Danemark est en quelque sorte le sparadrap des Bleus dans les derniers matchs de groupe en Coupe du monde.

Le plus célèbre d'entre eux est le France-Danemark, de 1998, à Lyon, dont l'enjeu était nul compte tenu de la qualification acquise lors du deuxième match pour les deux équipes. Comme cela sera sûrement le cas pour ce troisième match de 2018, le sélectionneur, Aimé Jacquet, avait largement remanié son effectif. Disputé en fin d'après-midi, l'équipe de France s'était imposée 2-1, avec un pénalty de Djorkaeff et un but de Petit. 

Des Danois dont il faut se méfier

Le France-Danemark de 2002 laisse quant à lui un souvenir amer. Les Bleus, champions du monde en titre, sont au bord de l'élimination et doivent s'imposer face aux Danois. Blessé lors des deux premiers matches, Zidane revient mais joue sur une jambe. La France s'incline 2-0 en ce cruel 11 juin qui voit apparaître ce tube un peu chambreur parmi les supporters, "on est dans l'avion", le pendant malheureux du victorieux "on est en finale".

10 ans plus tôt, lors de l'Euro 1992 en Suède, là encore, les Bleus affrontent les Danois lors du troisième match du premier tour. En difficulté, les Papin, Cantona et autres Boli et Deschamps avaient perdu 2-1 et quitté la compétition.

Lors de l'Euro 84 et de l'Euro 2000, la France avait gagné 1-0 et 3-0, mais il ne s'agissait pas du troisième match. On constate néanmoins qu'à chaque fois que les Français battent les Danois, ils gagnent le titre à la fin.

Le défenseur central Marcel Desailly, à la fin du match perdu contre le Danemark en Coupe du monde, le 11 juin 2002. 
Le défenseur central Marcel Desailly, à la fin du match perdu contre le Danemark en Coupe du monde, le 11 juin 2002.  (Kyodo / MAXPPP)