La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Les indignations sélectives de Pep Guardiola

L'entraîneur de Manchester City se bat pour la liberté d'expression en Espagne, pas à Abu Dhabi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'actuel entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, le 7 mars 2018, lors du match face au FC Basel. 
L'actuel entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, le 7 mars 2018, lors du match face au FC Basel.  (EPA / MAXPPP)

Pep Guardiola est considéré comme l'un des maîtres du football. Un entraîneur génial qui après avoir grandi, joué puis entraîné à Barcelone officie aujourd'hui en Angleterre à Manchetser City, club propriété de l'émirat d'Abu Dhabi. En plus d'être un entraîneur de renom, Pep Guardiola est un citoyen engagé. Il défend depuis des années le droit des Catalans à l'autodétermination. Non seulement chez lui en Catalogne mais aussi lors de ses conférences de presse en Angleterre en tant qu'entraîneur en répondant aux questions des journalistes.

Condamné à 22 000 euros d'amende pour ses prises de position sur la Catalogne

Ces derniers mois il est allé plus loin, en arborant un ruban jaune pendant les matchs en soutien aux indépendantistes catalans emprisonnés en Espagne. Cela n'a pas plu à la Fédération anglaise de football dont le règlement interdit tout signe à caractère politique. Guardiola a donc été condamné vendredi 9 mars à une amende d'un peu plus de 22 000 euros. D'où cette question posée par un journaliste de l'agence de presse américaine AP : "Vous vous mobilisez pour la liberté d'expression en Espagne mais pas à Abu Dhabi, propriétaire de votre club, pour quelle raison ?".

Selon le rapport annuel de l'ONG Amnesty International cette année sur les Emirats arabes unis, dont fait partie Abu Dhabi, "les autorités ont restreint de manière arbitraire la liberté d’expression et d’association. Elles ont maintenu des personnes en détention dans des conditions pouvant s’apparenter à une forme de torture". Réponse de Pep Guardiola : "Chaque pays est libre de faire ses propres choix. Moi je viens d'un pays où la démocratie est en vigueur depuis des années et j'essaie de protéger cette situation." Les propriétaires du club n'ont jamais sanctionné Pep Guardiola pour ses prises de position pro-catalane. Il connaît visiblement la limite à ne pas franchir.

L\'actuel entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, le 7 mars 2018, lors du match face au FC Basel. 
L'actuel entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, le 7 mars 2018, lors du match face au FC Basel.  (EPA / MAXPPP)