La médaille du jour, France info

Le "fou" Marcelo Bielsa se fait remarquer pour son fair-play

L'Argentin, Marcelo Bielsa, ancien entraîneur de l'OM, désormais sur le banc des Anglais de Leeds, a demandé à ses joueurs de laisser ses adversaires égaliser, après un but litigieux de son équipe. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'entraîneur de Leeds, Marcelo Bielsa, le 22 avril 2019.
L'entraîneur de Leeds, Marcelo Bielsa, le 22 avril 2019. (IAN WALTON / MAXPPP)

"El Loco", Marcelo Bielsa, l'entraîneur argentin, ancien pygmalion de la Canebière – qui a quitté l'OM du jour au lendemain – est depuis le début de la saison l'entraineur de Leeds, en deuxième division anglaise. Il avait déjà fait parler de lui en envoyant un de ses sbires espionner un adversaire lors d'un huis clos. Mais dimanche 28 avril, il a fait encore plus fort.

Leeds recevait Aston Villa, et avait besoin de l'emporter, dans la course à la montée en Premier League. Et ça tournait plutôt bien, puisqu'à moins de 20 minutes du terme, l'équipe de Bielsa ouvre le score. Aussitôt, une bagarre éclate. Les joueurs de Villa se ruent sur le buteur de Leeds, qui a continué à jouer alors que la défense s'était arrêtée. Un joueur de Villa était resté au sol après un duel rugueux, ça proteste de partout, le banc d'Aston Villa réclame justice.

Le sang de Marcelo Bielsa ne fait qu'un tour, et sur le coup d'envoi, il demande à ses joueurs de laisser Aston Villa égaliser ! Une scène surréaliste, tout le monde respecte la consigne – ou presque : un défenseur de Leeds, dégoûté, continue à jouer, sans pouvoir empêcher l'égalisation.

Le problème, c'est que le score en reste là : 1-1 et Leeds voit Norwich et Sheffield United filer en Premier League. L'équipe d'El Loco devra passer par les barrages. Mais bon, Marcelo Bielsa a la conscience tranquille.

L\'entraîneur de Leeds, Marcelo Bielsa, le 22 avril 2019.
L'entraîneur de Leeds, Marcelo Bielsa, le 22 avril 2019. (IAN WALTON / MAXPPP)