Cet article date de plus de six ans.

La médaille du jour : la lutte est rude pour devenir le tube du prochain mondial de football

Dans quelques semaines débutera la Coupe du monde de football disputée en Russie. Pour les tubes en compétition, la lutte est rude pour se hisser à la première place du podium.

Article rédigé par franceinfo, Jérôme Cadet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Gloria Gaynor interprète I will survive à Hambourg, le 5 mars 2017. (MARKUS SCHOLZ / DPA)

La Coupe du monde est un gros business en matière de foot, de sponsors et de chansons. À commence par Live it up l'hymne officiel de la FIFA , la Fédération internationale de football, produit par le célèbre DJ Diplo avec en guest star l'acteur amérciain Will Smith :



Objectif de ce titre : dépasser les dix millions d’exemplaires vendus en 2010, par le tube de Shakira Waka Waka. Après, il y a les hymnes de chaque équipe. Pour l'Equipe de France, par exemple, il n'y a pas de chanson officielle. Pour faire sa place sur le marché, il faut jouer des coudes. La chanteurse Tal a dégainé en premier en mars 2018 avec un titre plein de surprises intitulé Mondial :

Réplique de l'animateur Cyril hanouna qui sort son hymne On va la pécho. "Pécho" aussi les ventes et les vues sur les reseaux sociaux. Objectif : faire aussi bien que la reprise d'I will survive par Hermes House Band en 1998... À éviter, le fiasco de Jonny Halliday en 2002 et son titre Tous ensemble avec l'élimination des Bleus au premier tour. Enfin, il y a l'hymne des supporters et là il y a du nouveau depuis lundi 28 mai. Lors du match face à l'Irlande, les supporters francais ont dévoilé leur nouveau chant. Il y est question de Depardieu de vodka et de Russie...

Nous avons une pensée pour les amateurs de musique. Désolé, ça va durer un mois et demi...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.